1er article: "On a piloté une voiture avec un smartphone"

Aujourd'hui en France, n°5947, p.8, Aymeric Renou, publié le mardi 27/02/2018 et consulté le même jour.

Synthèse:   En ouverture du salon mondial de téléphonie mobile, le Mobile World Congress, le défi de se laisser piloter dans une voiture autonome a été relevé le lundi 28 février pour la première fois . La marque chinoise Huawei est à l'origine de ce prototype étonnant, nommé "Road Reader". Cette première mondiale ne peut se réaliser qu'avec le modèle smartphone "Mate 10 Pro", au prix de 799 euros, équipé d'un microprocesseur à intelligence artificielle. L'idée de ce prototype était de savoir si le micrprocesseur pouvait être mis au service de l'automobile. Le smartphone est simplement posé sur un tableau de bord, l'installation se contrôle grâce à une application conçu en 5 semaines où toutes les commandes se feront automatiquement. Les gestes sont donc rapides et simples, il faut sélectionner les réactions à anticiper pour chaque obstacle avant d'appuyer sur le bouton "go" pour élancer l'automobile, et où le volant est capable de modifier seul sa trajectoire. Mais, cependant, ce processus est encore loin d'être appliquer sans risque et reste au stade de la démonstration.

Analyse critique:  L'article est intéressant du fait que nous sommes dans une ère de smartphone donc il est interessant de suivre les progressions et jusque où ira l'évolution des technologies des smartphones. C'est un article facile à comprendre et de ce fait facile à synthétiser. Le point de vue de l'auteur n'est pas évoqué malgré le fait qu'il ai testé ce nouveau prototype à bord d'une voiture autonome, c'est donc un bon point. Enfin, je le trouve trop court et pas assez complet, j'aurais aimé connaitre les avantages et les inconvénients de cette innovation, ce qui aurait permis de se faire une idée plus claire à propos de celui-ci.

Image__59_

Cet article est en lien avec le Chapitre 3 "La coordination par le marché".

2ème article: "Le travail du dimanche matin ou la fuite en avant"

Alternative économique, n°376, p.27, l'auteur n'est pas mentionné, consulté le mercredi 28/02/2018 

Synthèse:   Depuis la loi Macron de 2015, la révision de l'accord initial et l'horaire de fermeture repoussé à 19h30ont de quoi relancer le débat sur le travail du BHV Marais, première enseigne parisienne à travailler 7 jours sur 7 depuis 2016. Au BHV, l'ouverture du dimanche matin a créé 295 emplois, et ce jour est le deuxième de la semaine où les ventes sont les plus importantes, après le samedi.

Plus globalement, la question de l'extension du travail le dimanche matin est relativement réfléchi avec comme avantages de créer des emplois et d'augmenter le chiffre d'affaire, mais pour certain, 50% du chiffre d'affaire du dimache est un report des autres jours. Jusqu'à présent, ce sont des petits commerces qui ouvrent le dimanche matin, où seul le patron s'y tient, ce qui a un effet limité sur l'emploi. Ces sociétés risquent de perdre leur parts de marché face aux grands magasin qui ouvriront leur porte, ce dernier jour de semaine. Cependant, cette ouverture varie d'un secteur à l'autre et parfois certaines enseignes n'auront guère de succès, ce qui peut être une cause de fermeture ce jour.

Quant aux emplois à temps pareil et CDD, ils peuvent permettre de satisfaire la demande d'emploi des étudiants ou même de satisfaire les employés de la semaine qui n'auraient pas la motivation de venir travailler le dimanche mais peuvent en revanche perturber les organisations de travail par manque de professionnalisation, ce qui surcharge le début de semaine.

Les conséquences de cette loi sont que l'employeur cherche à diminuer le cout des effectifs supplémentaire ou celle des salariés actuellement en poste. De plus, on s'aperçoit qu'il n'y a pas autant d'embauche effectué par rapport aux prévisions du président. La loi Macron n'a donc pas fini de se manifester,mais entraine surtout des conflits d'intérêts entre les sociétés.

Analyse critique:  L'article est long et difficile à synthétiser mais tout de même détaillé. Il est beaucoup centré sur l'exemple de l'enseigne BHV Marais, j'aurais apprécié qu'il sois plus généralisé même si le fait d'évoquer cet exemple m'ai aidé à comprendre certain point difficile de cette article.Je comprend cependant le fait que l'auteur insiste sur cet exemple puisqu'elle est la première enseigne à avoir ouvert le dimanche matin et donc de ce fait, cela nous donne assez de recul pour pouvoir analyser les avantages et inconvénients de cette loi qui divise la société. L'article est tout de même intéressant du fait que, étant étudiant aujourd'hui, nous pourrons être concerné par les heures de travail le dimanche. Pour finir, j'aurais aimé que cet article soit moins large et accompagné de l'avis d'un ou plusieurs salariés étant directement concerné par cette loi.

Image__65_

Cet article est en lien avec le chapitre 2 "La production dans l'entreprise".

3ème article: "Un service sanitaire obligatoire pour les étudiants de santé"

Le Monde, n°22745, p.10, Camille Stromboni, publié le 27/02/2018 et consulté le mercredi 28/08/2018

Synthèse:  Le lundi 26 février, la ministre de la santé a annoncé que dès la rentrée 2018, les jeunes inscrits dans la filière médicale devront effectuer un "service sanitaire" obligatoire. Celui-ci consistera pour ces étudiants à mener des actions de prévention sur l'alimention, l'activité physique, les addictions ainsi que sur la santé sexuelle, ce qui sont des thématiques qui leurs sont inhabituellement abordées. Un rapport à été effectué par Loïc Vaillant, professeur de médecine, concernant la mise en place de cette nouvelle mesure déposé sur le bureau des ministres. D'après ce rapport, ce service devra durer l'équivalent de 3 mois à mi-temps, soit 6 semaines à temps plein, qui se déroulera en trois étapes: la formation, la mise en situation en menant une action de prévention, et enfin une restitution dans le contexte académique. Les actions s'effectueront premièrement dans les collèges, lycées, universités, puis par la suite dans des entreprises, prisons... afin que toute la population bénéficie d'une action de prévention.Cependant, l'intégration de cette mesure dans les emplois du temps des étudiants reste une question compliquée. Le service s'effectuera à différentes périodes selon la profession étudié (infirmier--> 2-3ème année, pharmacien --> 4-5ème année). Il ne sera pas rémunéré mais plutôt récompensé et ne sera pas couteux pour l'étudiant, les frais de déplacement seront pris en charge par le gouvernement.

Analyse critique: L'article est intéressant, bien développé, facile à comprendre et aborde cette nouvelle mesure dans son intégralité. Il est d'autant plus interessant du fait que nous sommes de futurs étudiants, il est donc important de connaitre les nouvelles réformes liés aux études. En ce qui me concerne, ce n'est pas une mesure qui m'est adressé puisque je n'est pas pour projet d'aller en étude de santé. Mais, je trouve cela positif du fait qu'elle s'adresse à toute la population et pas seulement aux jeunes. De plus, il me semble important de mettre en garde la population contre ces quatre différentes thématiques afin d'éviter le mal être des personnes. Donc, cette réforme favorise l'action sociale et preservera la cohésion de la société pour l'aider à mieux vivre.

Image__68_

Cet article est en lien avec le chapitre 13 "Action publique et régulation".

4ème article: "Marvel, Star Wars... Disneyland Paris ouvrira de nouveaux parcs"

Le Dauphiné, n°B38, p.32, l'auteur n'est pas mentionné, publié le mercredi 28/08/2018 et consulté le même jour

Synthèse:  A la suite d'une rencontre entre Emmanuel Macron et le le PDG de The Walt Disney Company, le projet d'un triple agrandissement du parc de Disneyland Paris à été annocé le mardi 27 février, avec un investissement de deux milliard d'euros.Celui-ci est considéré comme étant l'une des extensions les plus importantes depuis l'ouverture du parc en 1992.

La création de ces trois nouveaux parcs sont dédiés aux héros Marvel, La Reine des Neiges et Star Wars, avec de nouvelles attractions et spectacles. Les travaux débuteront à partir de 2021 et se réaliseront par phases.En plus de cela, s'ajoutera un nouveau lac qui sera le théâtre de nouveaux spectacles et correspondra au coeur des trois nouvelles zones thématiquesdont il reliera, où seront présent les personnages les plus recemment populaire de tout l'univers de Disney. Actuellement, le parc comporte deux parcs à thèmes, sept hotels abritant 5800 chambres, deux centres de convention , mais regroupant aussi Dinsney Village où restaurant à thèmes, boutiques et cinéma sont réunis. De plus, il représente la première destination privée d'Europe avec 320 millions de visiteurs depuis 1992 et est considéré comme le moteur de tourise de la France. C'est donc pour ces raisons qu'un tel investissement dans un projet comme celui-ci peut être très prometteur.

Analyse critique:  L'article est beaucoup trop court par rapport au degrés d'importance du projet aussi bien financier que touristique.Il reste facile à comprendre ainsi qu'à synthétiser. Cependant, je le trouve incomplet, j'aurais aimé qu'il développe davantage les raisons de ce choix d'agrandissement du parc, ainsi que les raisons d'avoir choisi ces trois héros mais j'aurais aimé aussi qu'il sois accompagné d'un simple plan du projet, nous aidant à mieux le visualiser. En ce qui me concerne, je pense que ce projet peut être positif du faite de l'importance touristique de Disneyland, cela permetterait d'attirer encore plus de monde, ce qui pourrait augmenter davantage le nombre de recettes touristique en France et peut ainsi être donc très prometteur.

Image__70_