Les revues de presse du Lycée Sainte Cécile

20 mai 2018

Revue de presse de De Palma Pauline et Chopot Mathilde TES

Article n°1 : « Les Européens décidéz à tenir tête à Trump sur l'accord nucléaire iranien » dans Le Monde, par Jean-Pierre Stroobants (envoyé spécial à Sofia) et Cécile Ducourtieux (Bruxelles, bureau européen), le 17 mai 2018, consulté le lendemain.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2018/05/17/au-sommet-de-sofia-les-europeens-determines-a-tenir-tete-a-l-allie-americain_5300298_3214.html

L’accord avec Téhéran « n’est pas parfait », mais les Européens veulent y rester, a assuré Angela Merkel, jeudi lors d’un sommet à Sofia.

Le mercredi 16 mai et le jeudi 17 mai 2018, s'est déroulé le Sommet de Sofia consacré à la relation avec les pays des Balkans et l'occasion pour l'UE de s'affirmer face au président américain D.Trump qui a mit fin à l'accord sur le nucléaire iranien en menaçant d'imposer leurs exportations d'acier et d'aluminium et en ne tenant compte ni de l'avis, ni des intérêts économiques et géopolitiques des européens. 

Les Vingt-Huit ont réussi à afficher leur détermination et s'en sont tenus aux grands principes : « On ne cède pas face à Trump. » En effet, l'UE souhaite protéger ses compagnies en Iran d'un projet de sanctions mit en place par les Etats-Unis. Contre cela le président de la Commission évoque l'idée d'appliquer une loi de "blocage" qui est un règlement instaurés par les européens en 1996 pour les protéger contre les éventuelles sanctions extraterritoriales américaines. La France défend la révision de ce règlement européen qui va permettre de négocier avec Whashington. 

De plus, Total est en quête d'une dérogation. L'entreprise est engagée dans un projet à 1 milliard d'euros en Iran, mais souhaite se retirer du marché en l'absence d'une dérogation des Etats-Unis le préservant des sanctions américaines. Mais afin de préserver les intérêts économiques européens en Iran, la France propose de créer des canaux de financements alternatifs aux banques pour éviter aux entreprises les transactions en dollars. 

Enfin, la Commission a préparé une liste de produits américains à taxer de façon préventive si les taxes devaient s'appliquer au 1er juin 2018 et la notifier à l'OMC le vendredi 18 mai. 

Esprit critique :

Cet article est plutôt objectif car les auteurs relatent les faits tels qu'ils se sont déroulés. De plus les informations sont fiables puisqu'un des auteur était présent au sommet de Sofia. En effet l'article est segmenté en 3 parties hiérarchisées ce qui facilite la lecture. Il y a également des liens permettant d'accéder à d'autres articles en lien avec celui-ci ce qui peut améliorer la compréhension Mais aussi une vidéo du président Français lors de ce sommet qui rend l'article plus ludique et beaucoup de citations des politiques présents à Sofia. En revanche des précisons sur les fondemments de cet accord seraient les bienvenues pour approfondir la compréhension. 

Nous pouvons lier cet article au chapitre 5 : Quelle est la place de l'Union Européenne dans l'économie globale ? 

 

Article n°2 : « Neumann - En mai, Macron ne fait pas ce qui lui plaît… » dans Le Point, par Laurent Neumann, le 19 mai 2018, consulté le même jour.

 

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/laurent-neumann/neumann-en-mai-macron-ne-fait-pas-ce-qui-lui-plait-19-05-2018-2219720_2449.php

 

Le Président est sur tous les fronts entre les grèves et les manifestations. Il ne rencontre pas les succès prévus. Ce mois de mai est compliqué pour Emmanuel Macron qui poursuit ses réformes à marche forcée, mais il n’éteint pas les contestations comme la dixième séquence de grève de la SNCF, sans compter ces examens universitaires empêchés dans certaines facultés. Sans doute le Président de la République finira t’il par remporter la guerre d’usure qu’il livre aux syndicats sur la réforme la SNCF mais cela devient long. Ses opposants mais aussi les usagers quotidiens de la campagne ferroviaire, les milliers d’étudiants pénalisés par une minorité d’activités et les français, électeurs ou non d’Emmanuel Macron, qui aimeraient bien que cela cesse. On peut alors se demander si cela n’est pas voulu car avec toutes ses réformes il démontre qu’il réforme bel et bien le pays. Mais on peut voir qu’en revanche il subit la séquence internationale depuis plusieurs semaines par Donald Trump. L’ensemble de la population pense que depuis son arrivée au pouvoir il a su incarner à la perfection la fonction sur la scène extérieure et rétablir l’image de la France à l’étranger. Mais les choix géopolitiques du Président américain annulent cet honorable bilan comme par exemple avec la dénonciation de l’accord sur le nucléaire iranien comme vous en a parlé Mathilde. Mais personne ne conteste le volontarisme du Président français, mais seul il ne peut pas grand-chose face à l’unilatéralisme exigé par le locataire de la maison blanche. La seule réponse possible se situe au niveau européen car il est très difficile pour le chef d’Etat de parler d’une seule voix à 27 sur des sujets complexes. Mais discours après discours il peut bien essayer de prêcher les dirigeants européens mais quoi qu’il entreprenne cela équivaut souvent à un échec. Ce n’est pas faute d’agir car sur l’accord iranien, le Président Français a obtenu une réponse diplomatique de Berlin et Londres.

Nous pouvons dire que mai 2018 restera une période forte tant au point construction de l’Europe que le processus de paix au Moyen-Orient

Esprit critique :

L’auteur a un point de vue assez objectif car durant cet article, il ne fait que relater les faits. Il est bien illustré ce qui nous démontre les idées émises dans cet article. Il aurait été intéressant de savoir ce que pense le Président Français, mais j’ai trouvé cet article très intéressant à lire.

 

Article n°3 : « Universités : examens bloqués, solutions trop partielles » dans Libération, par Marie Piquemal, le 18 mai 2018, consulté le même jour.

 

 http://www.liberation.fr/france/2018/05/18/universites-examens-bloques-solutions-trop-partielles_1651270

 

En effet, les mobilisations  dans les facs n'avaient pas vraiment inquiété le gouvernement. Plusieurs universités ont été occupées pendant plusieurs semaines voir des mois pour certaines, mais ce mouvement contre la réforme de l'accès au supérieur (ORE) semblait s'être estompé. Cependant ces dernières semaines, les mobilisations ont pris un nouveau tournant : avec des actions ponctuelles pour empêcher la tenue des examens, ce qui contraint à repousser les partiels à "plus tard". En revanche le ministère affirme que cela ne touche qu'une minorité d'étudiants et pourtant cette situation "coincée" semble inquiéter, notamment les enseignants qui partagent la même appréhension : que se diffuse l'idée que dans les universités en 2018 les diplômes sont "donnés" ou "bradés" comme en 1968. 

Les étudiants s'énervent et la mobilisation contre la sélection à l'entrée à l'université s'amplifie et vient greffer une nouvelle forme de colère. Cela entraine donc des conditions d'examens devenues déplorables à cause des blocages qui semblent être le seul moyen de se faire entendre. Les services doivent donc reprogrammer les examens ou trouver des solutions pour faire passer les épreuves autrement :

-Le devoir à la maison : c'est l'option qui fait l'unanimité auprès des étudiants pressés d'en finir. Mais de nombreux étudiants semblent rejoindre la cause défendue par les "anti-parcoursup" dans toutes les villes de France comme Paris, Marseille, Lyon... En revanche cette option divise car certains y voient une façon de sortir de cette impasse mais d'autre sont attachés à l'examen traditionnel qui garantit la valeur de leurs diplômes. 

-La délocalisation : Certaines universités tentent de trouver des salles, éloignées des bâtiments universitaires afin de passer leurs examens. Par exemple le 11 mai 2018 à Nanterre, l'UFR de droit avait donné rendez-vous à 4000 étudiants à la Maison des examens d'Arcueil dans le Val-de-Marne mais dès que  l'information  fut passée, les salles furent bloquées.

-Les examens en ligne : Dans un courrier adressé aux professeurs et étudiants, le président de l’université de Nanterre, Jean-François Balaudé à trouvé une solution face aux échecs de délocalisation, les examens en lignes. Mais pour les enseignants cela n'est qu'une variante aux devoirs maisons et sont difficilement contrôlable.

Esprit critique :

Cet article est objectif car il expose bien les faits. De plus grâce à de nombreuses citations on ressent bien la révolte des étudiants français et leur détresse. L'article est construit en plusieurs parties ce qui permet d'améliorer la lecture. Cependant plus d'illustrations à ce propos aurait pu être plus pertinent pour se rendre compte réellement des événements.

Nou pouvons lier cet article au chapitre 11 : La conflictualité sociale, pathologie, facteur de cohésion ou moteur du changement social ? 

 

Article n°4 : « En Chine, des capteurs pour améliorer la productivité des salariés » dans Les Echos, le 19 mai 2018, consulté le même jour (auteur non mentionné)

 

https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0301694435139-en-chine-des-capteurs-pour-ameliorer-la-productivite-des-salaries-2177211.php

 

En Chine, certaines des entreprises utilisent des capteurs pour leurs permettrent de lire les émotions de leurs employés pour but d’augmenter la productivité.  Ces capteurs seront situés à l’intérieur des casques de sécurité pour surveiller les ondes cérébrales qui seront transmises à un ordinateur. Ils pourront ensuite détecter la dépression, l’anxiété ou la rage, la fatigue, le stress, la colère. Cette méthode est installée dans les usines, les transports, les entreprises publiques et militaires. Ces technologies permettront d’accroitre la compétitivité et de maintenir la stabilité économique. Par exemple chez State Zhejiang Electric Power, fournisseur  d’électricité, cette méthode lui aurait permis d’augmenter son profit d’environ 2milliards de yuans (266 millions d’euros) selon un responsable du programme de surveillance. Un professeur, impliqué à cette méthode, a déclaré qu’un employé trop émotif peut affecter toute une chaine de production, dans ce cas les capteurs permettraient alors de gérer les pauses voir  un repos journalier ou un changement de poste. Selon une analyse de Qiao Zhian il déclare « Il n'y a pas de loi ou de réglementation pour limiter l'utilisation de ce type d'équipement en Chine. L'employeur peut être fortement incité à utiliser la technologie pour augmenter ses profits, et les employés sont généralement dans une position trop faible pour dire non ». De plus des hôpitaux travailleraient sur ce sujet pour pouvoir détecter les émotions de leurs patients pour ainsi prévenir en cas d’incidents violents. A Shanghai, par exemple cette méthode serait beaucoup utilisée pour les conducteurs de trains pour détecter un assoupissement déclenchant une alarme dans la cabine de celui-ci. Cette méthode ferait aussi l’objet de recherche dans l’aviation. La Chine pourrait alors être le premier pays au monde à introduire ce dispositif de surveillance du cerveau dans les cockpits.

Esprit critique : 

Au niveau de l’esprit critique, je trouve cet article très intéressant, car il nous explique très bien le rôle de ces capteurs pour pouvoir augmenter le profit des entreprises par exemple. Les propos tenus au début de cet article sur le fonctionnement est très bien illustrés par divers exemple dans la suite de celui-ci. Cet article est objectif, plusieurs exemples sont à notre disposition pour bien comprendre cette méthode mais selon moi il aurait été plus intéressant d’utiliser plus de chiffre pour nous permettre de nous rendre compte de son efficacité.

Nous pouvons lier cet article au chapitre 1 : Quelles sont les sources de croissance économique ? Car cette invention permet d’augmenter la productivité des travailleurs et ainsi la croissance

 

Article 5 : « Marseille : deux hommes écroués pour le meurtre du petit Rudy » dans La Provence, par Romain Capdepon, le 19 mai 2018, consulté le jour même.

https://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/4978940/marseille-deux-hommes-ecroues-pour-le-meurtre-du-petit-rudy.html

 

C’était en 2016 qu’un adolescent de 15ans avait été retrouvé tué en partie carbonisé au Vallon Dol dans le 13ème. C’est aujourd’hui que la brigade criminelle de la PJ, responsable de l’affaire, a connu une avance importante dans la réalisation de l’enquête. C’est un promeneur qui avait decouvert le corps de Rudy au bord d’un sentier du vallon Dol, à la Batarelle le 18 Novembre 2016. Son corps avait été retrouvé en partie brulé, la face ensanglantée contre terre, les mains ligotées, le crane et le thorax touchés de deux balles. Ce fut le sixième corps de mineurs retrouvé mort depuis 2010, sur fond de trafic de stupéfiant.  Malgré, le passé judicaire de cet adolescent décrit comme « gentil et poli » la piste du narco-banditisme (c'est-à-dire acte criminelles des bandits) n’était pas privilégié par la brigade criminelle. C’est alors qu’on déclare "Il n'apparaissait pas dans les radars des stups, mais au fil de l'enquête on s'est rendu compte qu'il était impliqué dans un réseau, assure un proche de ces investigations. Désormais, on peut affirmer sans nuance qu'il s'agit d'un règlement de comptes". Mais de nombreuses questions se posent encore comme « Pourquoi supprimer Rudy ? » « Pourquoi s’attaquer aussi sauvagement à un adolescent ? »  Selon certains témoignages recueillis lors de l’enquête, Rudy aurait été utilisé comme le « top départ » lors d’un double règlement de compte quelques semaines avant son assassinat, dans lequel deux jeunes de 21 et 22 ans avaient été abattus devant le fast food KFC de Plombière dans le 14ème. Mais selon le procureur de la République, Xavier Tarabeux, il affirme que "rien n'établit cela. Pour l'heure nous ne connaissons pas avec précision le mobile de ce meurtre". Mais il faut savoir que les proches de Rudy n’avaient pas eu de nouvelle de celui-ci pendant près de 48h avant son meurtre. En effet, Lundi et mardi derniers, la brigade criminelle de la PJ a déclenché l’arrestation de 6 individus, pour la majorité extraits de prison, connus pour trafic de stups et braquages. Après près de quatre jours de garde à vue, deux suspects, âgés de 23 et 25 ans, ont été présentés à la justice hier matin et mis en examen, pour "meurtre en bande organisée" et "association de malfaiteurs". Ils ont été écroués dans la foulée.

Esprit critique : 

Cet article est intéressant car il nous remet bien dans le contexte en nous réexpliquant le meurtre. L’auteur a un point de vue objectif, il est neutre face à ses faits. Cependant l’article nous relate plus les faits liés au meurtre mais nous ne dévoile pas le déroulement du procès et le verdict du procès, il nous laisse en suspend sur la condamnation des suspects.  Cependant l’auteur nous explique très bien le meurtre de l’adolescent, malgré quelques termes qui pourrait être difficile à comprendre.

 

Article n°6 : « Audiences : près de 8 millions de Français devant le mariage du prince Harry et Meghan Markle » dans Le Figaro, par Sarah Lecoeuvre, le 20 mai 2018, consulté le même jour. 

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/audiences-pres-de-8-millions-de-francais-devant-le-mariage-du-prince-harry-et-meghan-markle_29f3674e-5a93-11e8-a189-342692cadd97/

 

Environ 7,6 de Français ont assisté à la cérémonie de mariage princier entre le petit-fils de la reine d'Angleterre et l'actrice américaine Meghan Markle, le 19 mai 2018 à 10h. France2 avec la présentation de Stéphane Bern s'est démarqué face à TF1 et M6 lors de la diffusion du "royal wedding". En effet les caméras du monde entier étaient braquées sur la chapelle Saint George à Windsor au Royaume-Uni. Sur l'ensemble de la journée, France2 a réalisé le plus d'audience : entre 9h55 et 16h15 la chaîne du service public a attiré en moyenne 3,4 millions de téléspectateurs  soit 30,9% du public. Tandis que TF1 a attiré un peu plus de 3 millions soit 25,4% du public. En revanche M6 a attiré seulement 236 mille télespectateurs soit 1,9% du public. 

De plus à titre de comparaison, en 2010 lors du mariage du prince Charles et de Camilla Parker Bowles les Français étaient près de 10 millions de téléspectateurs. Lors de la retranscription du mariage entre le Prince Albert de Monaco et Charlene en juillet 2011, 7 millions de Français étaient devant leur télévision. Enfin lors de l'union du prince William et de Kate Middleton plus de 9 millions de Français étaient téléspectateurs sur TF1 et France2. 

Esprit critique :

Cet article est objectif car il expose les faits et les chiffres. En effet les nombreux chiffres cités permettent de se rendre compte de l'ampleur de ce genre d'évènement et leur répercussion pour les chaînes de télévisons françaises tel que France2, TF1 ou M6. On remarque que ces évènements généralement en direct attirent énormément de téléspectateurs  et doivent avoir des retombés économique importante pour les chaînes qui les diffusent. Il y a également des liens d'articles qui pourraient compléter celui-ci. C'est un article court et très compréhensible. En revanche si la source des chiffres cités était présente cela rendrait l'article plus pertinent.

Posté par SESPRESSE à 18:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 mai 2018

Revue de presse de Gantet Amaury T°ES

n°1 : Les Echos : « Europe, Emmanuel Macron presse l’Allemagne de se réveiller. » par Derek Perrotte, vendredi 11 mai 2018, consulté le 14 mai.

https://www.lesechos.fr/monde/europe/0301662182318-europe-macron-presse-lallemagne-de-se-reveiller-2174935.php

 

Jeudi le chef de l’état a reçu le prix Charlemagne des mains d’Angela Merkel à Aix-la-Chapelle.

Lors du discours à l’occasion du prix il a appelé l’Allemagne à bâtir l’Union Européenne post-Brexit. Il a demandé à Merkel de sortir en quelque sorte de sa zone de confort budgétaire. Il a ainsi prononcé la formule : « N’attendons pas. Agissons maintenant ! ». Il a aussi affirmé croire en un budget européen beaucoup plus ambitieux. Paris hausse aussi le ton en déclarant que la France est en train de faire des réformes tandis que l’Allemagne est réticent à s’engager dans l’Europe craignant d’avoir à payer pour les pays du Sud. Les dirigeants ont aussi évoqués l’union bancaire, l’union des marchés capitaux, la zone euro, la taxe sur les géants du numérique ou encore la politique agricole commune. Cependant Angela Merkel ne semble pas prête à faire des concessions. Les deux dirigeants se rejoignent tout de même pour faire face à la politique de Donald Trump.

Esprit critique : Cet article est assez objectif car le journaliste ne fait que relater des faits, de plus de nombreuses citations sont insérés dans l’article (dont huit de Macron et trois de Merkel). Cependant le point de vue de l’article est beaucoup axé sur le point de vue de la France, mais en fait cela peut paraître normal car c’est un journal et le lectorat est lui aussi français. Il aurai tout de même tout de même était utile d’avoir le point de vue d’un tierce parti : par exemple celui d’un autre pays européen ou un représentant des autorités européennes comme un député européen, en effet l’UE ce n’est pas que la France et l’Allemagne. De plus certaines notions ne sont pas expliquées ce qui pourrait poser des difficultés de lecture pour un lecteur ne connaissant pas le budget européen ou encore la PAC.

Cet article peut être relié au chapitre : Quelle est la place de l’UE dans l’économie globale ?

 

n°2 : Le Monde : « Netflix dynamite la télé et le septième art. » par Alexandre Piquard, lundi 14 mai 2018, consulté le 15 mai.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/05/12/netflix-dynamite-la-tele-et-le-septieme-art_5297787_3234.html

 

L’article s’interroge sur l’expansion de la plateforme d’abonnement de vidéo à la demande en ligne. Netflix est une plateforme de vidéo à la demande qui propose une grande offre de séries notamment des créations originales comme Stranger Things mais aussi d’anciennes séries classiques comme Friends ou même « un documentaire de six heures sur une secte établie dans l’Oregon ». De plus la plateforme est disponible sur tout type de supports (TV, smartphone, tablette, ordinateur…).

L’article énonce l’explosion de Netflix, « Au premier trimestre 2018, Netflix a dépassé toutes les prévisions en conquérant 7,4 millions de nouveaux abonnés. Son chiffre d’affaire a crû de 43 % par rapport à 2017, lorsqu’il avait engrangé 11,6 milliards de dollars (9,8 milliards d’euros) pour un résultat de 886 millions… ».  Netflix est à mi-chemin entre les GAFAs et les grands studios hollywoodiens. Cependant Netflix propose aussi beaucoup de séries originales notamment House of Cards qui a fait décoller la plateforme en 2011 aux Etats-Unis. Ce contenu ‘fait maison’ permet à l’entreprise de s’exporter dans le monde entier avec des séries en 16 langues dont par exemple l’arabe ou le turc ou encore une série comme La Casa De Papel qui est la série Netflix non-anglophone la plus visionnée sur la plateforme. Cependant certains critique le modèle de la firme américaine, un producteur français accuse Netflix d’avoir baissé la rémunération des commandes de séries, alors que Michael Pachter (de Wedbush Securities) pointe le manque de rentabilité du modèle très ambitieux de création originale.

Esprit critique : Cet article est très objectif, expliquant le principe de fonctionnement de Netflix. Les bons et les mauvais côtés de Netflix sont énoncés. De nombreux chiffres sont évoqués ce qui est assez révélateur de l’expansion de la firme américaine il y a aussi six citations assez longues. Cet article étant au cœur d’un grand sujet en double page il était accompagné de trois autres petits articles et de trois graphiques ce qui permet d’approfondir le sujet.

 

n°3 : Alternatives Economiques : « La Renault Kwid, une leçon d’innovation fractale.» par Marc Mousli, mardi 1er mai 2018, consulté le 15 mai.

https://www.alternatives-economiques.fr/renault-kwid-une-lecon-dinnovation-fractale/00084339

 

Cet article se concentre sur l’analyse de la stratégie d’implantation en Inde de Renault via le lancement d’un nouveau mini-crossover spécialement pour le marché que représentent les pays en développement comme ici l’Inde : la Kwid.

Après 17 ans à la tête du groupe Renault-Nissan Carlos Ghosn quittera son poste de PDG en 2022 en ayant transformé le groupe en géant du low-cost avec notamment les célèbres modèles Twingo, Logan et maintenant la Kwid. Afin de développer ces modèles à bas coût Renault a fait émerger un nouveau modèle d’innovation : l’innovation fractale. Ce système repose sur quatre piliers : l’expérience de l’équipe d’ingénieurs, l’analyse des contraintes spécifiques du marché, le design to cost et l’ingénierie simultanée.

L’expérience de toute l’équipe chargée du projet permet d’optimiser chaque étape de la conception, de la production et de la distribution.

L’analyse des contraintes spécifiques du marché est primordiale, par exemple les conducteurs ont une conduite relativement agressive. Au niveau de la production l’usine où est produite la Kwid en Inde est ouverte c’est-à-dire sans portes ni cloisons intérieures car la température du Sud de l’Inde oscille toute l’année entre 20° et 40°C ce qui économise la mise en place d’un quelconque système de ventilation, les matériaux dont elle est composée sont très économiques ce qui économise encore plus de coûts de production.  

Le design to cost ou conception à coût objectif consiste à fixer un coût maximal pour le véhicule. Chaque composant de la Kwid a donc était longuement analysé afin d’économiser un maximum de coût de production « par exemple, une disposition astucieuse du câblage a permis de gagner deux kilos de cuivre par voiture ».

L’ingénierie simultanée : les ingénieurs et les designers travaillent en parallèle et ensemble afin que les options prisent par les uns ne pénalisent pas les autres.

Même si la Kwid semble être fiable et représenter un bon rapport qualité/prix, la question des limites de l’innovation se pose toujours. « Peut-on aller plus loin sans dégrader la qualité ? Arrive-t-on à une limite dans la baisse des coûts ? Il y a sans doute un risque d’épuisement de la formule ». En Inde la limite à cette stratégie semble être le réseau de concessionnaires de Renault sur le sous-continent indien, ce qui pèse lourd dans la balance face aux concurrents japonais possédant un réseau plus dense et efficace pour répondre à la demande des centaines de millions de conducteurs indiens.

Esprit critique : Cet article est totalement objectif car le ton du journaliste est neutre. Il ne porte pas de jugement ni sur Renault ni son modèle de voiture. L’article est divisée en trois grandes parties elles-mêmes segmentées en petites sous parties. L’article papier est lui accompagné de deux illustrations légendées, une de la présentation de la voiture par Carlos Ghosn et l’autre de l’usine de fabrication de ka Kwid à Chennai, en Inde. De plus les notions complexes comme l’innovation fractale sont bien expliquées.  

Cet article peut-être relié au chapitre : Quels sont les fondements du commerce international et de l'internationalisation de la production ?

 

n°4 : Le Figaro : « Après les Etats-Unis, le Guatemala inaugure son ambassade à Jérusalem.» un auteur précis n’est pas mentionné, mercredi 16 mai 2018, consulté le même jour.

http://www.lefigaro.fr/international/2018/05/16/01003-20180516ARTFIG00103-apres-les-etats-unis-le-guatemala-inaugure-son-ambassade-a-jerusalem.php

Ce mercredi le président guatémaltèque Jimmy Morales et Benyamin Nétanyahou se sont rencontrés pour la déclaration officiel du déplacement de l’ambassade du petit pays d’Amérique Central de Tel-Aviv à Jérusalem.

Le Guatemala est donc le second pays après les Etats-Unis de Trump à briser « des décennies de consensus international qui veut que les ambassades soient installées en dehors de la Ville sainte ». Cet accord existe au regard du statut de Jérusalem, partagée entre Israël et la Palestine, lieu saint des trois grandes religions monothéistes et centre des tensions entre arabes et juifs. Le Guatemala et plus généralement tous les pays d’Amérique Latine alliés des USA sont des alliés de longue date de l’état hébreu. Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a d’ailleurs déclaré «Vous avez toujours été parmi les premiers. Vous avez été le deuxième pays à reconnaître Israël». Le Guatemala a déjà déménagé son ambassade à Jérusalem en 1959 avant de revenir à Tel-Aviv face aux pressions de la communauté internationale.

Ce mouvement diplomatique guatémaltèque suit l’annonce officielle de lundi faîte par Donald Trump de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem.

Esprit critique : Cet article n’est pas forcément très objectif. Tout d’abord il est assez court, ce qui empêche l’auteur de développer correctement tous les points de l’accord. L’article n’aborde pas non plus les côtés négatifs de ce transfert d’ambassade, le point de vue des opposants à cette décision comme celui d’un pays de la ligue arabe, aurait était intéressant et complémentaire. Je pense que la concision de cet article est dû au fait qu’il fut rédigé assez rapidement juste après l’annonce de Jimmy Morales.



n°5 : Marianne : “Recours massif aux contractuels dans la fonction publique : le projet radical des "experts" du gouvernement” par Hadrien Mathoux, publié le mercredi 16 mai 2018, consulté le même jour.

https://www.marianne.net/politique/recours-massif-aux-contractuels-dans-la-fonction-publique-le-projet-radical-des-experts-du

 

Les 34 membres du Comité action publique 2022 (Cap 22) s’apprêtent à rendre au gouvernement son rapport sur sa vision future et ses propositions par rapport à l’action publique. Le rapport doit remplir trois objectifs : “ “passer d’une culture de contrôle à une culture de confiance" dans les services publics, "offrir un environnement de travail modernisé" aux fonctionnaires, et, bien sûr, "accompagner la baisse des dépenses publiques".”

L’une des mesures phares obtenue par le journal de gauche Libération serait une généralisation du “recours à des contractuels dans la fonction publique”. L’augmentation des contractuels permettra d’embaucher plus de personnes dans la fonction publique sans le statut de fonctionnaire. De nombreuses personnes dans des secteurs en tensions comme la santé ou l’éducation pourraient être embauchées en CDD à l’avenir selon les dires des experts.

Fin 2016 16,5% des agents de la fonction publique étaient des contractuels, soit 940.200 personnes. Le gouvernement a lui déclaré vouloir augmenter les contractuels sans pour autant les généraliser. Certain penses qu’avec des prises de positions aussi fortes de la part des rapports cela permet au gouvernement de revenir en arrière et n’effectuer que des réformes moins extrêmes. Du côté des syndicats de fonctionnaires la protestation ne sera que amplifiée par ces mesures, si toutefois elles sont prises

Esprit critique : Cet article est assez neutre même si on peut sentir à certains instant que le coeur du journaliste penche un peu plus vers le point de vue des fonctionnaires. Cependant ce texte possède de nombreuses citations et lorsque les informations proviennent de Libération il est alors précisé que c’est un journal de gauche. Il faut aussi avoir du recul car les informations de Libé ne sont pas officielles. Sur la forme l’article est scindé en quatre paragraphes et une introduction, ce qui facilite la lecture.



n°6 : La Provence : “Finale OM-Atlético : le parcours européen de l'OM booste l'économie locale” par Julien Pompey, le mercredi 16 mai 2018, consulté le même jour.

https://www.laprovence.com/article/economie/4974291/finale-om-atletico-le-parcours-europeen-de-lom-booste-leconomie-locale.html

Le très bon parcours de l’OM en Ligue Europa (la petite Ligue des Champions) a permis de nombreuses retombées économiques pour le club olympien mais aussi pour toute la ville.

“”L'effet du sport et des résultats sportifs sur l'économie n'est pas un fantasme : il y a un vrai impact, c'est une réalité avec des traces laissées dans la durée !", affirme Jean-Daniel Beurnier, PDG d'Avenir Telecom et vice-président de la CCI  Marseille Provence.” La Chambre de Commerce et d’Industrie a en fait mené une enquête sur le sujet. Et le verdict est très positif pour l’économie locale. Les retombées directes sur le club sont fortement visibles lors d’un match de Ligue Europa : un supporter venu voir un match au stade dépense en moyenne entre 350 et 450 euros, un autre venu vivre la rencontre dans une fan zone dépensera lui environ 150 euros.

Au total un match d’Europa Ligue c’est “plus de 25 millions d’euros de retombées et un euro de financement dans l’organisation d’un événement sportif génère 25 euros de retombées dans l’économie.”

De plus le sport offre une certaine visibilité à la cité phocéenne ce qui a une influence sur le tourisme et plus généralement l’attractivité de la ville.

Esprit de critique : Cet article est très objectif car il ne fait que relater des faîtes. De plus la source des données chiffrées est très fiable puisqu’elles proviennent de la CCI Marseille Provence. Il y a plusieurs citations ce qui étoffe le propos, les paragraphes ont un titre résumant le paragraphe ce qui permet une bonne synthèse des idées.

Posté par SESPRESSE à 22:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mai 2018

Revue de presse de Cattet Margot et Bietrix Océane T°es

Article 1 : Hommages du 8 mai 1945: Une cérémonie traditionnelle... et une absence remarquée

20minutes, publié le 8 mai 2018 consulté le 9 mai 2018 l’auteur n’est pas mentionné.

https://www.20minutes.fr/politique/2267799-20180508-hommages-8-mai-1945-ceremonie-traditionnelle-absence-remarquee

Le 8 mai est la signature de l’armistice de la seconde guerre mondiale. Cette année on fêtait le 73° anniversaire de cet événement avec pour la première fois Emmanuel Macron comme président de la république. Ce fût une cérémonie traditionnelle  avec  une gerbe de fleurs, la flemme du soldat inconnu ravivée et les salutations des anciens combattants à l’Arc de Triomphe.

Toutefois on a pu constater l’absence de François Hollande alors que d’anciens représentants de la république étaient présents comme les descendants du général de Gaules et l’ancien président de la république Nicolas Sarkozy. Malgré l’invitation du président son entourage a répondu « il ne pouvait pas s’y rendre ».

Lors de cette cérémonie Emmanuel Macron fût accompagné de son premier ministre et de plusieurs membres du gouvernement comme la ministre des Armées Florence Parly, ainsi que les présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale Gérard Larcher et François de Rugy.

Edward Philippe l’après midi s’est rendu à Orléans pour commémorer la libération de la ville de Jeanne d’Arc en 1429. Emmanuel lors de son mandat de ministre en 2016 y avait participé.

Esprit critique

C’est un article objectif. Il est illustré par une photo du président lors de la dépose de gerbe de fleurs ce qui apporte un complément à l’article. De plus un tweet est inséré « 8 mai 1945 ce souvenir pour mieux construire » ce qui peut renforcer le sentiment d’appartenir à la nation.  A la fin il y a un lien qui renvoie à l’article de l’année dernière à cette commémoration avec François Hollande et Emmanuel Macron cote à cote après la fraiche élection de celui-ci. Je trouve intéressant car cela permet de comparer en un an les changements qui se sont effectués. En effet dans l’article de l’année dernière ils paraissent très complices alors que cette année ils ne sont pas ensemble. Cependant une photo de toutes les personnes présentes, des anciens combattants aurait apporté un plus et accentuer l’importance de cette date au lieu de se concentrer sur les relations entre Emmanuel Macron et François Hollande.

 

Article 2 : Ce que l’on sait de l’attentat au couteau qui a fait un mort à Paris


L’article, qui n’a pas d’auteur mentionné, s’intitule Ce que l’on sait de l’attentat au couteau qui a fait un mort à Paris. Il est tiré du site internet de «Le Monde» écrit le 13 mai 2018 et consulté le jour même.

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/05/13/attentat-au-couteau-a-paris-l-assaillant-identifie-comme-etant-un-russe-ne-en-tchetchenie_5298196_1653578.html

Samedi soir, dans le centre de Paris, un homme a poignardé un passant et blessé quatre personnes, avant d’être abattu par les forces de l’ordre qui ont essayé de le maitriser à plusieurs reprises au pistolet à impulsion électrique et qui ont fini par tirer à deux reprises.

On nous informe alors que l’homme est un français né en Tchétchénie en 1997 du nom de Khamzat et qu’il a été fiché S et inscrit au FSPRT, le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation islamiste, à l’été 2016. L’attentat a été revendiqué par l’organisation Etat islamique et je site «l’opération a été menée en représailles envers les Etats de la coalition» internationale antidjihadiste en Irak et en Syrie, selon une source sécuritaire.

Les victimes sont au nombre de cinq : un homme de 29 ans a été tué, un autre de 34 ans et une femme de 54 ans sont blaissés grièvement et un jeune couple légèrement. Une cellule psychologique, ouverte après chaque attaque de ce type a accueilli une quinzaine de passants et riverains « choqués » par l’attaque. Cette attaque intervient sept semaines après celles du 23 mars à Carcassonne et à Trèbes (Aude), qui avaient porté à 245 le nombre de victimes tuées dans les attentats sur le sol français depuis 2015.

Esprit critique

Cet article est alors très objectif. Il nous expose les faits sous forme de sous parties très simples à lire et à comprendre. On y trouve de nombreux détails sur l’attaque ou encore sur le terroriste et surtout des témoignages tel que Gérard Colomb, le ministre de l’intérieur, ou encore Anne Hidalgo, la maire de Paris. Ainsi cet article est très complet et objectif.

 

Article 3 : crise des subprimes : la banque RBS va payer une amende de 4.9 milliards de dollars aux Etats-Unis

Le monde, publié le 10 mai 2018 et consulté le jour même l’auteur n’est pas mentionné.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/05/10/crise-des-subprimes-la-banque-rbs-va-payer-une-amende-de-4-9-milliards-de-dollars-aux-etats-unis_5296968_3234.html

La banque RBS a annoncé qu’elle allait payer une amende de 4.9 milliards de dollars sois 4.13 milliards d’euros pour régler les tensions avec les Etats Unis suite à la crise des subprimes. La banque a déclaré «la banque RBS annonce avoir trouvé un accord de principe avec le département américain de la justice pour conclure son enquête sur l’émission par RBS de titres financiers adossés à des prêts hypothécaires entres 2005 et 2007 »  

La banque avait pris de l’importance dans les années précédant la crise avant d’être préservé par l’état britannique et de réduire la voiture dans la décennie 2010. Elle réduit son activité sur la banque de détail et pour les entreprises du royaume uni. La banque est détenue à 71% par l’état britannique.

Le département américain de la justice américaine blâme à la banque ses agissements dans la crise des subprimes. Ce n’est pas la première fois que cette banque est poursuivie. Récemment, en 2017 et 2016  elle a  du verser des amendes et pénalités à différents organismes.

Il lui est reproché le plus souvent comme d’autres groupes financiers d’avoir vendu à des investisseurs et d’autres établissements financiers de petite et moyenne taille des produits financiers complexes appuyés à des prêts immobiliers risqués. Ils ont été accordés en masse à des ménages à la situation financière fragile dans les années 2000. Cela a conduit à la crise de 2008.

Esprit critique :

Cet article est objectif. Il est intéressant et de bonne compréhension. De plus au début de l’article les dollars sont convertis en euro ce qui nous permet de nous rendre compte de la valeur. Toutefois les chiffres après ne sont pas convertis. Il aurait été mieux d’effectuer cela pour toutes les sommes. Malgré la bonne compréhension générale il aurait été bien d’expliquer qui est la RBS plus en détail. On peut rajouter qu’avoir une réaction de la RBS face aux amendes aurait pu améliorer l’article ainsi qu’un commentaire du département de la justice américaine qui blâme cette banque, ou même un rapport des économistes à ce sujet.

Lien avec le chapitre 2 comment expliquer l’instabilité de la croissance?

 

Article 4 :  Salaires : le gouvernement veut réduire les inégalités


L’article d’Elodie Becu s’intitule Salaires : le gouvernement veut réduire les inégalités. Il est tiré du Dauphiné Libéré du dimanche 13 mai et consulté le lundi 14 mai, page 31.

 

Le gouvernement veut rendre effective la loi de 1975 sur l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes qui n’est pas respectée aujourd’hui.

En effet, en moyenne, les femmes gagnent 25% de moins que les hommes selon le ministère du travail. Il y a aussi des inégalités en terme de carrière, elles sont notamment moins nombreuses à accéder à des responsabilités. Ainsi, Marlène Schiappa et Muriel Pénicaud ont présenté leur plan d’action de 15 mesures pour réduire les inégalités salariales. Pour faire ressortir ces écarts de salaire et les réduire d’ici 2022, le gouvernement veut quadrupler les contrôles des inspecteurs du travail en passant de 1730 à 7000 contrôles par an, car selon la CGT, seulement 0,2% des entreprises non conformes à la loi sont sanctionnées.

Cependant, cette dernière estime que le gouvernement annonce cette multiplication des contrôles sans prévoir les recrutements nécessaires.

Esprit critique

Cet article est alors objectif car il ne prend pas partie pour les salariés en dénigrant les entreprises qui n’appliquent pas la loi. Il est joint à l’article une liste de repères historiques sur les lois relatives à l’égalité de salaires hommes-femmes ainsi qu’une interview du porte-parole d’Europe Ecologie-Les Verts qui est contre cette mesure. Cependant, j’aurai aimé avoir un témoignage d’une salarié subissant cet écart ou bien celui d’un chef d’entreprise par exemple.
Je peux lier cet article au chapitre 13 : Comment les pouvoirs publics peuvent-ils contribuer à la justice sociale ?

Article 5 : Syrie: échanges de tirs de roquettes entre Israël et l'Iran

Le figaro avec reuters publié le 10 mai 2018 consulté le 13 mai 2018 l’auteur n’est pas mentionné.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/05/10/97001-20180510FILWWW00007-syrie-echanges-de-tirs-de-roquettes-entre-israel-et-l-iran.php

L’Iran a tiré des roquettes contre l’armée israélienne du coté des frontières syrienne. Ce qui a entrainé une riposte de l’Israël en Syrie avec une offensive importante.

C’est la première fois que l’Iran lance une attaque contre l’Israël depuis la Syrie. La capitale de l’Iran Téhéran a mis en place des milices chiites en soutien au président syrien Bachar el-Assad.

Des milices israéliennes ont été détruites par la Syrie. Des sites militaires et des systèmes de défense aérienne étaient visés.

Des missiles israéliens ont été détruits au-dessus de Damas, de Homs et de Sueida, ont annoncé les médias officiels syriens.

Israël a ciblé des "dizaines" de sites iraniens et réussi à toucher cinq batteries antiaériennes syriennes qui visaient ses avions, a déclaré l'armée israélienne dans une publication. "Nous ne connaissons pas encore le bilan des pertes" iraniennes, a affirmé un porte-parole de Tsahal.

"Nous sommes davantage focalisés sur les infrastructures et le matériel (...) afin de causer des dégâts sur le long terme aux installations militaires iraniennes en Syrie", a révélé Jonathan Conricus.

Esprit critique :

L’article est objectif. L’article relate bien les faits. L’auteur est synthétique ce qui permet une meilleure compréhension. Toutefois une présence de lexique présentant les dirigeants ou personnes des différents pays aurait pu faciliter la compréhension et entrainerait une lecture plus agréable. De plus une carte de différentes villes citées aurait apporté un plus afin de visualiser leur localisation.

 

Article 6 : Les chaines de restauration rapide se multiplient en Ethiopie

L’article de Nathalie Tissot s’intitule Les chaines de restauration rapide se multiplient en Ethiopie. Il est tiré de Le Figaro Economie du lundi 14 mai et consulté le jour même, numéro 22 939, page 25.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/05/13/20002-20180513ARTFIG00152-les-chaines-de-restauration-rapide-se-multiplient-en-ethiopie.php

L’Ethiopie, grand pays africain de 94 millions d’habitants, observe une classe moyenne émergente portée par une croissance du PIB attendue à 8,5% en 2018. Les grandes chaines de restauration tel que Pizza Hut ou encore des concurrents sud-africains en ont profité pour s’implanté dans la ville d’Addis-Abeba, capitale de l’Ethiopie, notamment dans le quartier chic de CMC.

Cependant, le géant américain de la restauration rapide est-il à porté des éthiopiens ? A première vue non car avec des prix de 4 à 12 euros, cela représente une part importante du revenu des habitants, par exemple une infirmière gagne en moyenne 120 euros par mois.

Mais la ville est le siège de l’union Africaine et accueille le plus de diplomates après New York et Genève. Et les restaurants de restauration rapide y sont très à la mode, ainsi, d’autres restaurants de la chaine et des restaurants KFC devraient ouvrir leur portes dans les prochains mois. De plus, les entreprises veulent minimiser les importations très couteuses et favoriser des produits locaux ce qui pourrait donc profiter à l’agriculture et l’industrie locales et donc être une opportunité d’emploi pour les éthiopiens.

Esprit critique

Cet article est complet. On y trouve de nombreux chiffres et témoignages de chefs d’entreprise implantées en Ethiopie. Cependant, une carte montrant les implantations de chaines de restauration en Afrique aurait été pertinente pour mieux rendre compte de l’entrée dans le processus de mondialisation du continent.
Je peux lier cet article au chapitre 3 : Quels sont les fondements du commerce international et de l’internationalisation de la production ?

Posté par SESPRESSE à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2018

Revue de presse Candice Sanfilippo et Tanguy Vivier TES

Article 1 :  "1er Mai : 1200 individus cagoulés bloquent la manifestation parisienne"

Le Point, écrit le 1 Mai, consulté le même jour. L'auteur n'est pas mentionné.

http://www.lepoint.fr/societe/1er-mai-pas-de-convergence-des-luttes-01-05-2018-2214907_23.php

Ce mercredi 1er Mai se déroulait une manifestation syndicaliste en plein Paris, où plusieurs milliers de personnes se sont retrouvées et ont défilé à l'appel de la CGT, la FSU (Fédération syndicale unitaire), ainsi que des fédérations franciliennes de FO (Force ouvrière) aux cotés de syndicats étudiant et lycéen. Cette manifestation, souligné par un mouvement revendicatif, combatif ; contre la remise en cause des acquis sociaux et la sélection à l'université a difficilement réussi a se faire entendre.

En effet, près de 1 millier, 1200 précisement selon la préfecture de police, militants d'extrême gauche s'en sont pris aux forces de l'ordre. On déplore ainsi de nombreux dégâts pour l'instant matériels.

Ils s'en sont pris notamment à plusieurs symboles censés représenter le capitalisme américain et la société de consommation avec le saccage et l'incendie d'un McDonald's, avant de se munir de barrières de chantiers pour établir un barrage contre les forces de l'ordre.

Esprit critique : Cet article nous présente globalement bien les faits se déroulant à la suite de la manifestation du 1er Mai à Paris. Il est objectif en nous relatant des actes concrets, tout en appuyant certains dits sur des informations directement tirées de la préfecture de police. Une définition des nombreux cigles employés auraient cependant apporté plus de pertinence à l'article.

 

 

Article 2 - Sommet intercoréen : Pékin « applaudit » ; Moscou salue « des nouvelles très positives »

 

Le Monde, publié le 27 avril 2018, consulté le 30 avril 2018  et l’auteur n’est pas mentionné.

 

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2018/04/27/sommet-intercoreen-pekin-applaudit-moscou-salue-des-nouvelles-tres-positives_5291526_3216.html

 

Vendredi 27 avril le président sud Coréen Moon Jae-in et le dirigeant de la Corée du nord Kim Jong-un se sont retrouvés sur la ligne de démarcation qui partage en deux la Corée. Lorsque Kim Jong-un a franchi cette ligne il est devenu de ce fait le premier dirigeant nord-coréen à fouler le sol sud-coréen depuis la fin de la guerre de Corée, il y a 65 ans. Les deux dirigeants coréens sont ensuite allés à pied jusqu'à la Maison de la paix, où a été signé l'armistice en 1953. Puis en début d’après midi les deux présidents ont plantés un pin qui représente la paix et la prospérité sur la ligne de démarcation militaire. Lors de leur rencontre la principale question abordée à été l’arsenal nucléaire de la Corée du nord.

 

L’article informe principalement sur les réactions des autres puissances mondiales suite à leur rencontre, avec notamment la Chine qui  « espère sincèrement que cette rencontre historique portera des fruits positifs et sera l’occasion d’ouvrir une nouvelle voie vers une paix et une stabilité durables dans la péninsule coréenne »
La Russie avec Vladimir Poutine qui souligne à plusieurs reprises « qu’un règlement viable et stable de la situation dans la péninsule coréenne ne peut se baser que sur un dialogue direct. Et, aujourd’hui, nous voyons que le dialogue direct a eu lieu ». Ou encore la France avec le porte-parole du gouvernement français, Benjamin Griveaux, qui déclare que la France accueillait « évidemment très favorablement ces signes, ces signaux très tangibles d’un rapprochement, en espérant qu’on puisse les inscrire dans le temps, dans la durée ».

 

 

 

Esprit critique : Cet article est très objectif du fait qu’il relate le point de vue des différents pays, sans que l’auteur ne prenne parti et ne donne son opinion. Un tweet de donald Trump déclarant avec humour que la guerre allait être bientôt « terminée  » est également inséré ce qui donne à l'article une approche plus légère. Une video de la rencontre des deux presidents est inserée ce qui permet de mettre des images sur la rencontre "amicale" décrite dans l'article. Cependant l’article se base trop sur les réactions des pays et pas assez sur la raison de leur rencontre et la dimension politique qu'il y a derrière. Ainsi j'ai du faire par la suite des recherches de mon coté pour comprendre les réactions des pays. 

 

 

Article 3 : "La croissance économique a fortement ralenti au premier trimestre en France"

Le Monde, écrit le 27 avril 2018, consulté le 29 avril 2018. L'auteur n'est pas mentionné.

http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2018/04/27/la-croissance-francaise-a-ralenti-a-0-3-au-premier-trimestre_5291353_1656968.html?xtmc=hausse_du_prix_du_petrole&xtcr=1

Selon une première estimation publiée, vendredi dernier par l’Insee, la hausse du PIB a atteint 0,3 % entre janvier et mars, loin de la folle hausse observé lors du dernier trimestre 2017 avec 0,7 %. Selon certains économistes, les causes de ce recul se trouveraient dans une contraction de la production manufacturière et une consommation des ménages qui manque de tonicité. La demande globale et étrangère a été moins importante que prévu. L’euro s’est apprécié par rapport au dollar (augmentation du taux de change de l'euro par rapport au dollar), les prix du pétrole ont augmenté ce qui a ralenti la croissance. 

La baisse de la consommation, en cause également dans ce recul, est dite comme la principale inquiétude avec des dépenses en biens et en services qui plafonneraient à 0,2 % comme au dernier trimestre de 2017.

Cependant, l'article ne manque pas de souligné que le marché de l'emploi reste tout de même dynamique ce qui devrait favoriser une reprise de la consommation progressive.

Esprit critique : Cet article est objectif, il exprime le recul de la croissance économique en France au premier trimestre en s'appuyant sur des chiffres tirés directement de source fiable tel que l'INSEE. Les propos tenus sont illustrés et les causes sont correctement expliqués et même illustrés au travers de graphique tirés de l'INSEE sur la croissance du PIB depuis 2016 ou encore les dépenses de consommation des ménages pour ces mêmes dates. L'article ne manque pas également de souligné les prévisions à venir pour 2018, ce qui apporte un raisonnement d'autant plus sur la durée et qui se montre plus pertinent. Le seul petit bémol est que l'article est difficilement accessible à tous du au fait des nombreux termes économiques employés. Un lexique serait nécessaire.   

Lien avec le chapitre 2 d'économie : <<Comment expliquer l'instabilité de la croissance ?>>

 

 

Article 4 - Meurtre d'Angélique: un suspect déjà condamné pour viol passe aux aveux.

Le Figaro, écrit le 29 avril 2018 par Valentine Arama et consulté le 30 avril 2018.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/04/29/01016-20180429ARTFIG00032-nord-le-corps-d-une-adolescente-disparue-retrouve-dans-une-foret.php

Depuis mercredi, Angélique, une adolescente de 13 ans était portée disparue prés de Lille. Elle a laissé un mot disant rejoindre des copines, mais n'est jamais rentrée. Les policiers jugeaient cette disparition «inquiétante», d'autant plus que la famille avait écarté l'hypothèse d'une fugue. Malheureusement dans la nuit de samedi à dimanche la jeune fille à été retrouvée morte à  Quesnoy-sur-Deûle.

De ce fait un ancien voisin à été placé en garde à vue et à avoué les faits. L’homme âgé de 45 ans a emmené les enquêteurs à l'endroit où il avait abandonné le corps de la jeune fille sur un chemin forestier.

Cet homme a déjà un casier judiciaire remplis, où figure notamment «une condamnation datant de 1996 pour des faits commis en 1994, qualifiés de viol avec arme, attentats à la pudeur aggravés et vol avec violence». Le parquet précise également que cet homme était inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d'infractions sexuelles (FIJAIS).

De nombreux témoignages sont présents dans cet article tel que celui d’une voisine d'immeuble d'Angélique qui énonce «C'était une amie de ma fille. Elle était pleine de vie, souriante, ses parents disaient que c'était ‘une pile électrique'. » Ou encore Michel Sas, premier adjoint au maire de Wambrechies qui dénonce «  C'est incompréhensible d'avoir un habitant délinquant sexuel et que personne n'avait été mis au courant».

À proximité du domicile d'Angélique, dans un parc, un mémorial a été improvisé. Des dizaines de roses blanches y ont été déposées, ainsi que des messages: «Angélique tu es formidable», «tu nous manques fort», «tout le monde est triste de t'avoir perdue». Une marche blanche sera alors organisée mardi à 14 heures.

Esprit critique :  L'article très complet notamment grâce à une carte insérée indiquant la localisation précise de la ville ainsi que son avis de recherche.

L’auteur énonce simplement les faits mais je trouve l’article subjectif car l’auteur insiste sur le fait que l’acte du violeur est récidiviste. Il donne beaucoup d’informations sur les crimes déjà commis par celui-ci et donc l’auteur pousse inconsciemment le lecteur à se placer encore plus du coté de la victime. De plus les témoignages décrivant Angelique sensibilisent encore un peu plus le lecteur avec les informations personnelles la décrivant.

 

Article 5 : "Ligue Europa : un pas de plus vers Lyon pour l'OM"

La Provence, écrit le 28 avril 2018 par Jean Claude Leblois, consulté le jour même.

https://www.laprovence.com/article/om/4947859/ligue-europa-un-pas-de-plus-vers-lyon-pour-lom.html

L'Olympique de Marseille, vainqueur du match aller contre Salzbourg en ligue Europa (2-0) compte une légère avance, espérons suffisante, avant la demi-finale retour, ce jeudi, à Salzbourg, avec un match déterminant en vue d'une éventuelle qualification en final.

L'article met en avant le discours mesuré tenu par l'entraineur marseillais, Rudi Garcia, et ses joueurs, sur lequel ils expriment leur contentement tout en soulignant que rien n'est gagné d'avance, et qu'il faudra tenir un match exemplaire ce jeudi à Salzbourg afin d'espérer une qualification en finale de la coupe de l'UEFA tant espéré par le peuple marseillais, 14 ans après la dernière finale continentale.

La ferveur des supporters olympiens et la fureur du Vélodrome ont su porté les joueurs vers la victoire. Rappelant que 62 328 supporters, nouveau record d'affluence en coupe d'Europe, ont renversé l'enceinte du Vélodrome dans une communion hystérique et ont rempli largement leur rôle de 12ème homme.

L'article ne manque pas de souligné les craintes de Jean Michel Aulas, président de l'OL, au vue d'une possible qualification du club olympien en finale de la coupe UEFA, qui se jouera dans son enceinte "Groupama Stadium". Un chant notamment, repris en cœur par l'ensemble des supporters marseillais durant la folle soirée du match de jeudi dernier, lui étant directement dédié et dont je ne citerais pas les termes n'a fait que accroitre les craintes du président de l'OL.

 

Esprit critique : Cet article tire vers la subjectivité. En effet, l'intérêt du journaliste pour le club olympien est nettement mise en avant par de nombreux propos. Les propos tenus sont appuyés par des vidéos d'interview de joueurs marseillais après le match aller à Marseille jeudi dernier. La pertinence de l'article repose également sur les nombreuses citations utilisées par l'auteur pour accentuer ses propos.        

  

Article 6 - Ca se passe en Italie : Des maisons à 1 euro pour lutter contre le dépeuplement.

Les Echos, publié le 30 avril 2018 par Olivier Tosseri et consulté le jour même.

https://www.lesechos.fr/monde/europe/0301619947027-ca-se-passe-en-italie-des-maisons-a-1-euro-pour-lutter-contre-le-depeuplement-2172878.php

 

Une commune sicilienne a décidé de mettre ses maisons abandonnées aux enchères pour redonner de la vie à son centre-ville.

Le maire d’une commune sicilienne nommé Sambuca a décidé de lancer le projet « Maisons à 1 euro » en mettant aux enchères des habitats abandonnées. Les personnes intéressées ont jusqu'au 2 mai pour s'inscrire. Le prix de départ des enchères est de 1 euro avec l'obligation d'entreprendre d'ici 3 ans des travaux de rénovation. 

Cette démarche vise à promouvoir le tourisme, préserver le patrimoine du centre de la ville et lutter contre le dépeuplement qui frappe aussi bien les petits bourgs ruraux que les plus grandes cités du sud.

Ce dépeuplement est lié au vieillissement de la population et aux 200.000 jeunes diplômés qui ont émigré vers la France, l’Espagne ou encore l’Angleterre depuis les années 2000.

Pour lutter contre cet exode de masse, l'idée est venue il y a 8 ans à un maire d'une petite ville près de Trapani de vendre les maisons à l'abandon à 1 euro. A l'époque elles étaient trop endommagées et le projet avait dû être abandonné. Le concept avait même été imité au Royaume-Uni.

Un Tour-opérateur qui travaille avec les Etats-Unis et le Canada a déjà voulu rencontrer le maire de Sambuca et des maisons ont déjà été achetées par des Italiens et des étrangers dont des Français, des Suisses, des Lituaniens et des Allemands. 

De plus le leader du secteur touristique Airbnb a décidé d'investir à Sambuca en réalisant pour l'Italie du Sud une maison d'artiste, une sorte de maison musée qui abrite des vestiges archéologiques. Elle sera mise en valeur sur la plateforme d'Airbnb qui compte environ 10 millions et demi de visiteurs par mois. Cela a donc de grande chance de relancer l'économie dans ce coin de la sicille. 

 

Esprit critique : Cet article est objectif, l’auteur énonce les faits et transmet les informations sans donner son opinion. Il ne se positionne pas sur le fait que ce soit une bonne ou une mauvaise démarche. L’article est très intéressant car on pense facilement que le marché de l’immobilier est en hausse constante, ainsi l'article démontre une autre facette de l'immobilier. 

 

Posté par SESPRESSE à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mars 2018

Fanny Rousselle T°ES Revue de Presse du 27 Mars

https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0301468858898-facebook-contre-attaque-dans-laffaire-cambridge-analytica-2163127.php

Affaire Cambridge Analytica: Zuckerberg reconnaît  “des erreurs”

Les Echos, le 21 Mars consulté le 24 Mars publié par Anaïs Moutot

Le fondateur de facebook a dévoilé mercredi un plan d’action pour mieux protéger les données personnelles des utilisateurs du réseau social. En effet, suite à l’affaire Analytica, le PDG de facebook a publié un communiqué sur facebook afin d'annoncer une série de mesures visant à mieux protéger les données personnelles des utilisateurs. Il déclare par la suite son Mea Culpa lors d’un interview sur CNN et admet avoir commis "des erreurs". En effet, facebook est accusé d’avoir permis une exploitation politique des données de 50 millions de ses utilisateurs. Selon le “New York Times” et “Guradian”, la société Cambridge Analytica (financée par un proche de Trump) a eu accès aux données de 50 millions d’utilisateurs sans leur consentement entre 2014 et 2015. Ces données ont été collectées par une application “ThisIsYourDigitalLife”, qui rémunérait les utilisateurs en échange “d’un test de personnalité” tout en autorisant l’accès à leurs données personnelles bien entendu. Au total 270 000 personnes l’ont téléchargée mais l’application a également eu accès aux données de leurs amis ce qui a permi à la société d’établir des profils psychologiques permettant à l’équipe de Donald Trump de mieux cibler ses publicités pendant sa campagne. Suite à cela, Mark Zuckerberg s’est donc excusé et dit vouloir enquêter sur les applications qui ont eu accès à des quantités importantes de données avant 2014. Deuxièmement, il déclare que l’accès aux données des utilisateurs sera réduit : seuls le nom, l’adresse mail, et la photo de profil seront communiqués aux applications tierces ,et, les données plus sensibles comme la sexualité ou la religion seront protégées par des contrats signés avec chaque développeur. Et enfin, facebook devrait mieux informer les utilisateurs sur l’utilisation de leurs datas. Cependant ce scandale a relancé le hashtag #Deletefacebook (supprime facebook).

Au niveau de l’esprit critique, je trouve cet article très intéressant, il nous permet de bien se rendre compte de ce qui s’est passé depuis le début. En effet une vidéo explique l’Affaire en elle même de Cambridge Analytica, une autre montre l'interview sur CNN de Mark Zuckerberg ainsi que son communiqué publié sur facebook. Cependant son interview est assez long et cela aurait été bien de mettre des sous titres en Français (l’article étant en francais). L’auteur a un point de vue objectif mais il aurait été bien d’avoir le témoignage de la société ou d’un utilisateur facebook ayant téléchargé l’application pour vraiment faire le tour de la question.

http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/high-tech-dropbox-s-envole-pour-ses-debuts-en-bourse-23-03-2018-2205092_47.php

High-tech: Dropbox s’envole pour ses débuts en Bourse

Le Point, le 23 Mars consulté le 25 Mars pas d’auteur

La firme multinationale Dropbox est actrice de l’introduction en Bourse la plus importante de sa société technologique après celle de la maison-mère de Snapchat, l’année dernière. La société de stockage de données en ligne Dropbox flambait lors de ses début à Wall Street ce vendredi et attirait de nombreux investisseurs. Le premier échange s’est effectué à 38% de plus que le prix fixé par action par l’entreprise, soit à 21 dollars. Plus tard vers 17 heures à Paris, le titre s’échangeait à 30.73 dollars, et est même monté jusqu'à 31.60 dollars, soit une hausse de 50.5% par rapport au prix initial. Dropbox, créé en 2007 avait un chiffre d’affaire en 2017 à hauteur de 1.11 milliard de dollars. Basée à San Francisco, la société détient 500 millions d’utilisateurs dans 180 pays et 11 millions de clients payants en fin d’année dernière. Son introduction en Bourse est suivie de près car elle fait partie des « licornes », un terme regroupant les entreprises non cotées du secteur technologique valorisées au-delà du milliard de dollars.

Cet article est intéressant et objectif, il met cependant beaucoup en valeur l’entreprise Dropbox sans nuancer son regard et son impact sur d’autres domaines.

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/03/23/greves-et-manifestations-du-22-mars-comment-savoir-si-un-mouvement-social-a-reussi_5275420_4355770.html

Grèves et manifestations du 22 mars: comment savoir si un mouvement social a réussi ?

Le Monde, le 23 Mars consulté le 24 Mars publié par Mathilde Damgé et Samuel Laurent

Jeudi dernier, pour défendre la SNCF et la fonction publique, plusieurs centaines de milliers de personnes ont manifesté en France. Contrairement à d’autres manifestations, la différence entre les chiffres des syndicats et ceux de la police n’est pas exagérément grande ce qui pourrait permettre de qualifier cette manifestation de réussie. Selon le ministère de l’intérieur, ils étaient 323 000 et selon la CGT plus de 500 000. On retrouve ces données pour la Capitale : selon la préfecture de police de Paris, 49 000 participants ont défilé, contre 65 000 selon la CGT. A Paris, les manifestations ont réuni presque un cheminot sur cinq, soit 25000 personnes selon les quatre syndicats de la SNCF. Pour les fonctionnaires, ils étaient donc 40 000 à Paris selon la CGT. Selon une étude réalisée par Le Monde, on constate que depuis 1944 les chiffres des syndicats sont en moyenne trois fois supérieurs à ceux de la police. La différence la plus flagrante fut lors de la manifestation du 14 juin 2016 contre la loi travail, avec une différence de 1 à 10. Le ratio est cette fois de 1.5 seulement pour la mobilisation de Jeudi. Il est néanmoins très difficile de comptabiliser la totalité d’une foule avec précision, mais ces chiffres sont pourtant une “arme” pour les deux camps: pour les manifestants qui doivent prouver que la mobilisation ne faiblit pas et pour le pouvoir qui vise à montrer l’inverse.

Je trouve que cet article est explicite, il montre bien pourquoi cette manifestation est réussie, l’auteur a un point de vue plutôt objectif. Les deux graphiques nous permettent de visualiser l’évolution des écarts entre les chiffres des médias et des syndicats depuis 1944, et surtout dans un autre graphique le nombres de personnes mobilisées dans les cheminots et les fonctionnaires selon les syndicats, la préfecture, et les médias. Pour le compléter, l’auteur aurait pu expliquer la cause de la manifestation ce qui aurait peut-être expliqué l’écart moindre par rapport à d’autres contestations.

http://www.lepoint.fr/economie/commerce-pour-macron-l-ue-reagira-sans-faiblesse-si-elle-est-attaquee-23-03-2018-2205036_28.php

Commerce: pour Macron, l’UE réagira “sans faiblesse” si elle est attaquée

Le Point, le 23 Mars consulté le 25 Mars pas d’auteur.

À Bruxelles, le président de la République s'est montré ferme au sujet de la stratégie employée par les États-Unis dans les échanges commerciaux. “Si nous sommes attaqués, nous réagirons sans faiblesse” déclare le président Français ce vendredi 23 mars, à l’issue d’un sommet à Bruxelles. L’Union Européenne n’a pas a subir la stratégie commerciale des Etats-Unis qui supprime de “façon temporaire” ses taxes sur l’acier et l’aluminium. Emmanuel Macron qualifie cela de Dumping, l’UE doit être unie et déterminée, les Européens ne cherchent pas de “guerre commerciale”. En effet, le président Trump a autorisé dans la nuit de jeudi à vendredi la suspension jusqu’au 1er mai des taxes de 25% sur l’acier et de 10% sur l’aluminium avec plusieurs de leurs partenaires importants, dont l’UE. En réponse à cela, les 28 chefs d’Etat et du gouvernement de l’UE affirment avoir pris note de cette exemption temporaire et réclament qu’elle soit permanente.

Cet article est clair et précis, l’auteur garde un point de vue objectif en ne montrant pas son accord envers la décision de Trump. Cela nous permet d’avoir un esprit critique envers les Etats-Unis qui cherchent à faire du Dumping Fiscale.

http://www.leparisien.fr/politique/mis-en-examen-nicolas-sarkozy-veut-faire-triompher-son-honneur-22-03-2018-7623966.php

Mis en examen, Nicolas Sarkozy veut faire triompher“son “honneur”

Le Parisien, le 22 Mars consulté le 25 Mars publié par Olivier Beaumont

Nicolas Sarkozy apprend mercredi soir qu’il est mis en examen dans le cadre du "supposé" financement libyen de sa campagne électorale de 2007. Il est alors invité jeudi soir sur le plateau du 20h de TF1 où il va ardemment plaider sa cause. “Je dois la vérité aux Français. Je n’ai jamais trahi leur confiance” dit il durement tout en faisant part de sa profonde indignation. Pendant 25 minutes, Nicolas Sarkozy dément les sommes d'argent liquide qui auraient transité entre la Libye et la France, il s’en prend à Kadhafi et attaque Ziad Takieddine, qu’il qualifie de “Sinistre individu” et “homme déséquilibré”, il les accusent de “bandes d’assassins, d'escrocs, de manipulateurs” qu’il blâme en brandissant ses documents. Concernant les deux autres personnes remises en cause dans ce dossier, Claude Guéant et Brice Hortefeux, Nicolas Sarkozy réaffirme son affection mais avec quelques nuances: « Je ne peux pas être accusé des liens que j’ai avec tel ou tel » ou encore, concernant Claude Guéant: « S’il y a des faits qui lui sont reprochés, il s’en expliquera. Pas en tant qu’ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy, mais en tant que Claude Guéant lui-même… ».

Cet article est assez synthétique et l’auteur n’adopte pas du tout un point de vue objectif comme le devrait tout journaliste. Il utilise des sentiments pour rallier le lecteur à sa cause en décrivant Nicolas Sarkozy comme quelqu’un de stressé lors de son interview: “Mâchoires serrées, traits tendus”, de plus à la fin de l’article il précise sur une pointe d’humour que Nicolas Sarkozy, suite à ces trois jours de garde à vue, a fini “sa soirée avec les siens dans un de ses restaurants italiens préférés”. Cependant je trouve cela bien qu’il ait cité des phrases du discours de Sarkozy.

https://www.20minutes.fr/societe/2243391-20180325-charvieu-chavagneux-bebe-16-mois-meurt-apres-avoir-renverse-maman

Charvieu-Chavagneux: Un bébé de 16 mois meurt après avoir été renversé par sa maman

20 minutes, le 25 Mars consulté le 25 Mars, pas d’auteur

Samedi matin, aux alentours de 9 heures, à Charvieu-Chavagneux, en Nord-Isère, un bébé de 16 mois est mort après avoir été accidentellement renversé par sa mère. L’enfant a échappé un instant à la vigilance de ses parents pendant que la mère faisait des manoeuvres dans la cour familiale et l’a percuté de plein fouet. Suite à cet incident tragique, les secours n’ont rien pu faire et une enquête a été ouverte pour confirmer les circonstances de la mort du bébé.

Cet article est très synthétique, il expose bien les faits sans prendre parti pour ou contre la mère. Cependant plus d’explications aurait peut-être été nécessaire, car l’accident est assez vite résumé.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/03/23/01016-20180323ARTFIG00375-attaques-dans-l-aude-le-recit-des-faits.php

Deux jours après l’attentat dans l’Aude, le point complet sur la situation

Le Figaro, le 23 Mars consulté le 25 Mars, publié par Etienne Jacob et Valentine Arama

Après 6 mois de calme, ce vendredi 23 Mars quatre personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées lors de trois attaques survenues à Trèbes et Carcassonne dans l’Aude. L’auteur des faits, Radouane Lakdim 25 ans faisait parti du groupe djihadiste et a été abattu par les forces de l’ordre lors d’un assaut donné dans le supermarché où il s'était retranché. Deux de ses proches ont été mis en garde à vue dans la nuit suivante: sa compagne et un mineur né en 2000. Dimanche matin a eu lieu une messe en mémoire des quatre victimes, réunissant plusieures centaines de personnes. Une perquisition réalisée dès vendredi soir au domicile du tueur a permis la découverte de notes faisant allusion à l’Etat Islamique, ainsi qu’un testament écrit de sa propre main. Une enquête est en cours pour comprendre ce qui l’a poussé à passer à l’acte. Dans un premier temps, le tueur a tiré sur un véhicule, en blessant très grièvement le conducteur, ensuite il s'est dirigé vers la caserne CRS où il ouvre le feu sur quatre agents qui rentrent d’un footing, l’un d’entre eux est touché à l’épaule. Ensuite il prend la fuite à bord de son véhicule et se dirige vers le magasin Super U où il entre en criant “Allah Akbar” et en tirant plusieurs coups de feu. Il exprime la volonté qu’on libère l’un de ses “frères”,et abat un client et un employé. Les gendarmes arrivent sur les lieux 15 minutes après et l’un d’entre eux propose au terroriste d'être pris en otage à la place de la libération des cinquantaine de personnes présentes à l'intérieur du magasin. Radouane Lakdim accepte. Au final après un assaut à 14h20, l’auteur des faits est abattu mais deux gendarmes sont blessés. Radouane Lakdim était un jeune de 25 ans fiché S depuis 2014.

Cet article nous relate bien les faits d’une manière claire, objective et précise. Il nous permet de comprendre l'événement depuis le début, et qui sont les personnes et enjeux de l’attaque. De plus différentes photos du recueillement du dimanche sont présentes ainsi qu’une vidéo qui nous explique les différentes étapes de l’attentat et qui montre le discours de Gérard Collomb, ministre de l'intérieur qui s’exprime sur les évènements.








Posté par SESPRESSE à 21:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 mars 2018

Revue de presse RECARD Anouchka T°ES

Premier article : Que sait on sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal, l’ex agent double russe au Royaume Unis ?

Le monde, publié le 19 Mars 2017 à 16h27, par Eléa Pommiers (consulté le même jour)

 

http://www.lemonde.fr/international/article/2018/03/19/que-sait-on-sur-l-empoisonnement-de-serguei-skripal-l-ex-agent-double-russe-au-royaume-uni_5273209_3210.html

 

Le quatre Mars 2018, au sud Ouest de Londres, à Salisbury, un homme et sa fille sont retrouvés inconscients sur un banc. Etant dans un état critique, ils sont alors hospitalisés. L'évènement prendre une tournure politique dès lors qu'on identifie la victime, Sergueï Skripal, ancien colonel du service de renseignement russe, réfugié au Royaume Uni.

En 2004, il avait été arrêté par le FSB (Service Fédéral de la Sécurité Russe) car il était à l'époque un espion russe recruté par les services de renseignements britanniques neuf ans plus tôt. Il leur aurait livré l'identité de plusieurs dizaines d'agents secrets russes exerçant en Europe, contre 100 000 dollars (78 000 euros). Deux ans après, il a été condamné par la Russie pour haute trahison. Il perd alors son titre de colonel et est condamné à treize ans de camp. Six ans plus tard, en 2010, il se réfugie au Royaume Unis après avoir été échangé par trois autres agents russes et contre dix agents dormants du Kremlin installé aux Etats-Unis.

 

Deux jours après la découverte des victimes, la thèse de l'empoisonnement s'impose parmi les responsables politiques britanniques. Elle est renforcée par la contamination de deux policiers, qui ont dû être soignés pour des "symptômes légers" et des traces de contaminations découvertes dans une restaurant où l'ancien espion russe et sa fille avaient déjeuné. Une semaine après l'enquête, le 12 Mars, la substance est identifiée: il s'agit du Novitckok, un agent neurotoxique rompant la connextion entre le système nerveux et les muscles, empêchant progressivement la victime de respirer.

 

Le 14 Mars, Theresa May dénonce une "tentative d'assassinat" et annonce plusieurs sanctions en réponse à ce que le Président de la Commission de la Chambre des communes a qualifié "d'attentat russe".

 

Bien que le Royaume-Unis assure que le dialogue n'est pas rompu avec la Russie, Theresa May a décidé de suspendre les contacts bilatéraux avec Moscou, d'expulser vingt-trois diplomates russes (sur les cinquante-neuf présent au Royaume-Unis), de retirer l'invitation adressée au chef de la diplomatie, et annonce que la famille royale britannique ne se rendra pas à la Coupe du Monde de football en Russie.

 

Dans une déclaration commune du 15 Mars, le Royaume-Uni, accompagné de l'Allemagne, des Etats-Unis et de la France a estimé que la responsabilité russe était la seule explication "plausible" de l'empoisonnement. Les quatre pays ont donc demandé à la Russie toutes les informations sur son programme chimique.

 

Le gouvernement britannique a demandé à l'OIAC (Organisation pour l'interdication d'armes chimiques) d'engager des examens indépendants dans ses laboratoires sur les échantillons recueillis sur place.

 

Le Kremlin quant à lui, répond que "La Russe n'a aucun rapport avec ce qui s'est passé en Grande-Bretagne" et met l'accent sur l'absence de preuve qui impliquerait formellement la Russie. Les autorités russes se déclarent également ouvertes "à toute coopération pour une enquête sur les causes de l'incident"

 

Esprit critique : Bien que l'article est long, il restitue les évènements passés afin de permettre au lecteur de mieux comprendre le contexte. Il explique d'ailleurs ce qu'est la substance Novitchock (quand elle a été crée, en quelle année, ses effets) 

Le journaliste n'exprime pas son point de vue. Bien qu'il y ait le point de vue des deux pays en conflits, le point de vue est centré sur celui du Royaume-Unis.

 

Deuxième article :Saint Quentin Fallavier : grève contre la cession de magasins Carrefour

Le dauphiné Liberé , le 19 Mars 2018, consulté le jour même

http://www.ledauphine.com/isere-nord/2018/03/19/saint-quentin-fallavier-greve-contre-la-cession-de-magasins-carrefour

Le 19 Mars, une cinquantaine de grévistes se sont rassemblés dès sept heures et demie du matin devant la plateforme logistique de Carrefour qui abrite la direction régionale Rhin-Rhône, à Saint Quentin Fallavier. Ils sont venus lutter contre la fermeture de soixante magasins dans la réagion Est de l'Isère. En effet, depuis fin Janvier, le groupe Carrefour a annoncé la fermeture de 273 magasins en France.

 

En Isère, les magasins Carrefour visés sont à La Verpillère, Morestel, Charvieux-Chavagneux, Voirons (petit Carrefou), Tigneu-Jameyzieu et Pontcharra.

 

Esprit critique : L'article est court, le point de vue est subjectif, les paragraphes sont distincts avec une idée différentes pour chacun. En effet, le premier paragraphe évoque la grève, le deuxième l'annonce de la fermeture, le troisième de la recherche de repreneur et le dernier de la liste de magasins fermés.

Je l'ai associé au chapitre 15, quelles politiques pour l'emploi (évolution du chômage)

 

Troisième article: Filière djihadiste : trois hommes mis en examen

Le progrès, le 19/03/2018 à 18:22 consulté le jour même

http://www.leprogres.fr/faits-divers/2018/03/19/filiere-djihadiste-trois-hommes-mis-en-examen

Mardi dernier, les policiers de la Sous direction antiterroriste de la police judiciaire ont interpellé cinq personnes originaires de la région grenobloises dont une femme, dans le cadre d'une commission rogatoire d'un jour d'instruction parisien, puisqu'ils s'interrogeaient sur leurs liens financiers avec deux hommes partis en zone irako syrienne.

Après leur garde à vue, trois membres de leur entourage âgés de dix-huit, vingt et trente ans ont été mis en examens par une jour d'instruction et placé sous contrôle judiciaires, soupçonné d'avoir envoyé de l'argent pour soutenir une filière djihadistes irako syrienne.

 

On juge qu'il y a 1 700 français depuis 2014 partis rejoindre la zone irako syrienne. François Molins, procureur de Paris, a déclaré le 22 Janvier que "676 Français dont 29 Femmes se trouveraient sur zone" irakienne et en Syrie.

 

Esprit critique : L'auteur profite des faits du mardi 13 Mars pour estimer le nombres de français partis rejoindre les zones djihadistes irako syrienne depuis 2014. L'illustration en début d'article est selon moi bien choisie car le symbole de la liberté permet de créer un contraste avec le terrorisme. Cependant, l'auteur utilise des mots familiers tel que "Coup de filet antiterroriste" pour parler de leur intervention dans la périphérie de Grenoble.

 

Quatrième article :Russie : Vladimir Poutine réélu président dès le premier tour

Le monde, 18.03.2018 à 20h08, consulté le jour même

http://www.lemonde.fr/europe/article/2018/03/18/russie-vladimir-poutine-reelu-president-des-le-premier-tour_5272858_3214.html

Vladimir Poutine a été réélue président dès le premier tour avec plus de 76,67 % des voix, alors que l’opposition a dénoncé plusieurs irrégularités au cours du scrutin. La participation s’est élevée à 67,4 %

 

Dimanche, Poutine a été réélu président de la Russe avec 76,67 % des voix, après le décomptes de plus de 99 % des bulletins. En 18 ans, c’est le meilleur qu’il a obtenu.

 

Le candidat du Parti communiste, Pavel Groudinine est en deuxième position avec 12 % des voix. Vladimir Jirinovski, ultranationaliste, est en troisième position avec 6 % des voix et Ksenia Sobtchak, candidate libérale quant à elle, est en quatrième position avec 1.5% des voix.

 

L’ONG Golos, spécialisée dans la surveillance des élections a posté sur son site une carte montrant 2 033 cas d’irrégularités, tels que les bourrages d’urnes, des votes multiples, des entraves au travail des observateurs et des informations faisant objet de contraintes exercées par des employeurs ou universités forçant employés et étudiants à ne pas voter dans les bureaux mais sur leur lieux de travail ou d’études, afin de pouvoir « contrôler leur participation au scrutin ».

 

Alexeï Navalny quant à lui a diffusé une vidéo où il montre le bourrage d’urne dans un bureau de vote en Extrème Orient.

 

Esprit critique : L'article comporte une illustration de Vladimir Poutine en pleine action, après son élection.

Le point de vue du journaliste est objectif. Celui-ci fait un contraste entre le nombre de voix obtenu par Vladimir Poutine et les fraudes signalées. Peut-être qu'une citation du président russe après son élection aurait pu enrichir l'article.

 

Cinquième article :En Chine, les citoyens peuvent être interdit d'avion en fonction de sa "note sociale"

L’express, publié le 19/03/2018 à 16:32, consulté le jour même.

 

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/en-chine-on-pourra-etre-interdit-ou-d-avion-en-fonction-de-sa-note-sociale_1993561.html

 

En Chine, certains comportements peuvent conduire à l’interdiction de prendre l’avion ou le train pendant un an, selon un communiqué publié vendredi par les autorités Chinoises.

 

Ces restrictions devraient s’appliquer dès le mois de mal, et pourraient aussi être appliquées à des employeurs qui n’auraient pas d’assurance ou à des personnes n’ayant pas payé leurs amendes.

 

Cependant, cette réforme semble avoir déjà été appliquée en 2017, puisque selon les autorités chinoises, 6 millions de chinois au début de l’année 2018 ont été interdit d’avions.

 

Ces mesures font partie d’un système de « note sociale » inventé par le président Chinois. Cela consiste à « coller » sur les personnes un baromètres permettant de juger leurs faits et gestes et donc d’établir à des corps d’état une organisation permettant de partager des informations sur la fiabilité des citoyens. La note varie en fonction des incivilités, des casiers judiciaires, des situations financières ou opinions politiques. Ce système de notation devrait être opérationnel en 2020 et d’autres types de sanctions et restrictions pourraient être mis en place d’ici là. Les citoyens trop endettés peuvent ainsi avoir des difficultés dans l’accès de certaines hôtels et clubs de golf, ou même d’inscrire leurs enfants dans certaines écoles.

 

 Je l'ai associé au chapitre 12 : Comment analyser et expliquer les inégalités ? (les causes sociales et politiques)

 

Esprit critique : L'auteur est objectif. Des liens ont été mis en place afin de mener le lecteur sur d'autres articles en rapport avec l'article afin de mieux se renseigner. Cependant, l'illustration en début d'article est selon moi mal choisie, car elle ne nous permet pas de comprendre de quoi parle l'article.

 

 

Posté par SESPRESSE à 23:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2018

Revue de presse QUILLON Jules T°ES

ARTICLE 1- « Syrie : Paris et Londres réclament une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU »

Le Monde, écrit le 06 Mars 2018, consulté le 06 Mars 2018  (l’auteur n’est pas mentionné)

http://www.lemonde.fr/syrie/article/2018/03/06/syrie-paris-et-londres-reclament-une-reunion-d-urgence-du-conseil-de-securite-de-l-onu_5266483_1618247.html

Tout d’abord rappelons que depuis 2011, plusieurs groupes armés ( Daech, les kurdes…) se sont ajoutés aux opposants du régime syrien ( armée syrienne libre ou rebelles). Ceux-ci ont des intérêts parfois opposés mais se liguent contre le régime de dictature de Bachar el-Assad, lui-même soutenu par les iraniens, les chiites et les russes.                                        

Le conflit a fait déjà 500 000 morts avec l’utilisation de l’arme chimique, de nombreux massacres, crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Malgré le cessez-le-feu décrété, le 24 Février, à l’unanimité par le conseil de sécurité de l’ONU, les bombardements persistent en Syrie dans la Goutha orientale. C’est pourquoi la France et ses voisins britanniques ont décidé de réunir le Conseil de sécurité des Nations unies mercredi dernier (07 mars). En outre, depuis 2013, 400 000 habitants sont assiégés dans ce quartier de Damas, capitale de la Syrie. Mardi dernier le régime a poursuivi ses frappes aériennes et même empêché un convoi humanitaire d’entrer dans la ghouta.

En plus de cette réunion d’urgence, les nations unies ont publiés une enquête (faite à partir de 500 entretiens de survivants, témoins…) dénonçant les crimes de guerre, ainsi que l’utilisation de l’arme chimique en 2017, du chef d’état Syrien. Cette enquête annonce qu’après 8 ans de guerre civile, « la violence à travers ce pays a atteint de nouveaux sommets ». Elle évoque également les bombardements aériens de l’an dernier effectués par les russes et la coalition internationale qui ont tué de nombreux civils.

Cependant les rebelles ne sont pas exempts de tous reproches car il est écrit dans le rapport que certains se servaient de civils comme boucliers humains.

 Esprit critique : Cet article est très objectif puisqu’il se contente de relater les faits sans donner son opinion sur la bataille. De plus je le trouve intéressant car il m’a donné envie d’aller lire l’article du mercredi pour savoir quelles décisions ont été prise par le conseil de sécurité de l’ONU. Néanmoins celui-ci est critiquable car l’origine du conflit n’était pas évoquée, j’ai donc dû faire des recherches. Ce conflit étant complexe, un simple rappel des faits aurait été pertinent, car pour une personne n’ayant aucune connaissance de cette guerre la compréhension de l’article aurait été difficile.

 

ARTICLE 2 : - « Près de 6 % des entreprises françaises sont en difficulté, selon Coface »

Les Echos, publié le 07 Mars 2018 par Guillaume de Caligon, consulté le 07 Mars 2018 

https://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/0301387005892-pres-de-6-des-entreprises-francaises-sont-en-difficulte-selon-coface-2159172.php#inscription

Selon cet assureur-crédit (Coface) 6% des entreprises en France sont peu productives, peu rentables et la plupart du temps endettées, elles sont appelées entreprises « zombies ». Dans le but de surmonter la crise des subprimes les banques centrales ont mis en place des politiques monétaires ultra-accommodantes. Cependant ces politiques ont eu des conséquences très néfastes dans certains domaines notamment l’augmentation des entreprises « zombies ».

Selon un économiste de Coface «  les entreprises zombies tirent les gains de productivité à la baisse et la croissance du PIB aussi ». Elles font donc baisser la croissance économique  car elles captent des prêts et des capitaux qui pourraient bénéficier aux autres entreprises. De plus cette stagnation séculaire (stagnation de la croissance économique depuis quelques années) s’explique par l’absence de destruction créatrice (concept de l’économiste autrichien Schumpeter).  

Mais malgré l’amélioration de la conjoncture qui a permis entre Janvier 2017 et Janvier 2018 à 53 414 entreprises de faire faillite soit un recul de 8,3% sur 1 an, les entreprises défaillantes et les entreprises zombies s’élèvent à 5,7% en France ce qui est moins que nos voisins Espagnols et Italiens mais plus que l’Allemagne. Ce taux reste en constante augmentation et il faudra une vigilance particulière de la Banque centrale Européenne quand à cela d’autant plus que sa politique monétaire est moins accommodante.

Esprit critique : J’ai trouvé cet article très enrichissant et intéressant car on s’intéresse plus souvent dans les médias aux entreprises prospères. Ainsi une autre vision des entreprises Françaises nous est transmise. De plus  de nombreux chiffres viennent illustrer les arguments de l’auteur, ceux-ci permettent au lecteur de visualiser la gravité du problème évoqué. Cependant je pense qu’il aurait été plus judicieux d’insérer un lexique à la fin de l’article car certains termes comme « destruction créatrice » ou « stagnation séculaire » ne sont pas accessibles à tous les lecteurs.

Lien chapitre : Chapitre 2 « Comment expliquer l’instabilité de la croissance ? »  Expliquée ici en partie par l’absence de destruction créatrice, car ses entreprises ne peuvent plus innover pour remplacer leur produits obsolètes.

 

ARTICLE 3 : - « Grève générale sans précédent pour les femmes en Espagne »

Le Point, Publié le 08 Mars 2018, consulté le 09 Mars 2018 (l'auteur n'est pas mentionné)

http://www.lepoint.fr/monde/greve-generale-sans-precedent-pour-les-femmes-en-espagne-08-03-2018-2200757_24.php

Jeudi 08 Mars, en Espagne des millions de personnes ont manifesté pour les droits des femmes. Dans certaines villes le sujet central était la lutte contre le viol ou la pornographie, où les féministes faisaient référence à plusieurs faits divers ayant déjà eu lieu. Dans d’autres l’assassinat des femmes est dénoncé puisque l’an dernier 49 femmes ont été tuées par leur compagnon ou leur « ex » en Espagne. Malgré la révolte l’Espagne reste pionnière dans ce combat contre la violence faite aux femmes car dès 2004 une loi spécifique est entrée en vigueur à ce sujet, qualifiée de « modèle » par le conseil européen. A titre d’exemple les femmes sont payées en moyenne 14.2% de moins que les hommes en Espagne alors que la moyenne européenne s’élève à 16.2%.    

Par ailleurs l’UGT et le CCOO (deux principaux syndicats espagnols)  ont recensés 5.9 millions de travailleurs et travailleuses ayant arrêtés leur activités durant deux heures, ce qui prouve que beaucoup d’espagnols se sentent concernés par cette cause. Mariano Rajoy le chef du gouvernement espagnol l’est d’autant plus puisqu’il a déclaré «  La journée d’aujourd’hui sert à lancer un débat et à nous faire, à tous, prendre conscience »

 

Esprit critique : On pourrait dire que cet article est plutôt subjectif car l’auteur expose seulement les arguments en faveur des droits des femmes, ainsi il donne son opinion. Cependant il est difficilement concevable qu’un avis soit contre cette cause. De plus j’ai trouvé l’article facilement compréhensible car plusieurs images illustrant les faits étaient présentent mais également de nombreuses citations de femmes ou hommes interrogés dans la rue comme « nous voulons être vivantes, pas courageuses »  ou encore « vive la lutte féministe » ont permise d’appuyer le discours. Petit bémol j’aurais préféré voir le point de vue du plusieurs politiques espagnols quand à cette grève or ici seule celui du chef du gouvernement est évoqué. 

Lien chapitre : Chapitre 12 «  Comment analyser et expliquer les inégalités », notamment des inégalités économiques et sociales avec les inégalités de revenu subie par les femmes et les inégalités en fonction du genre.

 

Article 4 : - « Trump-Kim : trêve de plaisanterie pour une rencontre historique »

Libération, publié le 09 Mars 2018 par Christian Losson, consulté le 10 Mars 2018

http://www.liberation.fr/planete/2018/03/09/trump-kim-treve-de-plaisanterie-pour-une-rencontre-historique_1635108

Les présidents Nord-Coréen et Américain devraient se rencontrer pour la première fois depuis la fin de la guerre de Corée en 1953. Si cette rencontre parait inédite, elle suscite autant l’espoir que le scepticisme. L’espoir de ce sommet se concentre sur une possible désatomisation jusqu’à la inespérée après de nombreux échanges verbaux et plusieurs essais balistiques et nucléaires. Le mérite revient tout de même au locataire de la maison blanche qui accepte cette rencontre dans un but pacifique puisque celui-ci était épuisé des tentatives de pouvoir solitaire de Kim Jong un. Même si lors de ce sommet les discussions devraient primer sur les négociations, quelques mesures devraient être prises des deux côtés, notamment un « gel des essais de missiles » pour l’héritier de la dynastie Kim , et un probable  « retrait de 30 000 soldats américains basés en Corée du sud » ou encore un possible terme à l’alliance militaire entre Séoul et Washington. Par ailleurs la dénucléarisation devrait être le sujet central de cette rencontre car Les Etats-Unis entrevoient un désarmement unilatéral Nord-Coréen ce qui n’est surement pas la vision du président Kim. Certains pensent au contraire que cette rencontre serait pour le Coréen un simple moyen d’obtenir le respect de la plus grande puissance mondiale, et n’aurait pas pour but d’apaiser les tensions.

 

Esprit critique : L’article propose des points de vue et arguments différents ce qui permet au lecteur de se forger une opinion. Il est donc objectif. Cependant il contient de multiples liens d’autres articles ce qui nuit à sa lecture. Malgré l’objectivité de l’auteur relatant aussi bien les espoirs que le scepticisme quant à ce sommet, il donne son avis sur l’histoire entre les deux hommes en  la qualifiant « d’épisode plus tragique que comique ». De plus je pense que rappeler les différentes injures échangées par les deux hommes n’était pas nécessaire, on en a déjà assez entendu parler.

 

Article 5 : - « Airbus : 3.700 emplois menacés par la baisse de cadence »

L’express, publié le 07 Mars 2018, consulté le 08 Mars 2018 (L’auteur n’est pas mentionné)

https://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/airbus-3-700-emplois-menaces-par-la-baisse-de-cadences_1990535.html

Airbus est une firme multinationale dont le siège mondial se situe à Toulouse, elle emploie 133.000 personnes dans le monde. En Europe il y aurait une menace d’exactement 3.720 suppressions de postes, l’Allemagne et l’Espagne seraient les plus touchés avec 1.900 et 850 postes supprimés. Alors que la France et le Royaume-Uni devraient voir 470 et 450 emplois touchés. Pour ce faire le groupe devrait mettre en place plusieurs mesures telles que : des départs à la retraite, de la mobilité interne ou encore la non reconduction de CDD. La cause ? Un A380 qui peine à se vendre et une accumulation de retards et de surcouts pour l’A400M depuis son lancement. Pour pallier à cela le groupe va réduire sa cadence annuelle à 6 appareils en 2020 au lieu du double en 2018 pour l’A380 et pour la même échéance la cadence annuelle passera à 8 appareils au lieu de 15. Ce qui explique la réduction de besoin en facteur travail. Pour se défendre Airbus énonce que c’est  « de la baisse de charge, ce n’est pas de la baisse d’effectif » ainsi plusieurs employés devraient être reconduits vers d’autres activités au sein de la FMN. De plus Guillaume Faury le chef de l’aviation commerciale d’Airbus rajoute «  nous avons des grands programmes […] qui ont des cycles de vies […] nous sommes donc amenés en permanence à monter ou baisser les effectifs sur ces programmes en fonction des évolutions », ce qui rendrait donc évidente la suppression de postes. Néanmoins le groupe reste en pleine croissance puisqu’il a presque triplé son chiffre d’affaire en 2017. Et la France subira seulement très peu de ces suppressions d’emploi grâce à l’A350 dont la production prolifère, dans laquelle les salariés pourraient être mutés.

Esprit critique : Un article plutôt objectif puisqu’il se contente de relater les faits, ni l’opinion des salariés ni celle du groupe n’est défendue. Il est très intéressant car il inclut de nombreuses citations comme celle du syndicat de la Force Ouvrière ou encore des représentants de l’avionneur. A part cela il aurait été bénéfique pour l’article de montrer les possibles conséquences que cela peut avoir afin que le lecteur perçoive l’importance de l’affaire.  

 

 

 

Article 6 : - « Conflit avec canal + :  les audiences de TF1 sont en baisse »

Le Figaro, Publié le 04 Mars 2018, mis à jour le 05 Mars 2018 par Sarah Lecoeuvre, consulté le 05 Mars 2018

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/conflit-avec-canal-les-audiences-de-tf1-en-baisse_1ac23498-1f8e-11e8-a6cc-66af7304141a/

Après un échec des négociations entre le groupe TF1 et Canal +, ce denier a décidé de ne plus diffuser les chaines de son opposant via Canal Sat. Suite à cela une conséquente baisse d’audience est perceptible : l’émission « The Voice » est passé de 6.2 millions de téléspectateur la semaine d’avant à 5.3 millions cette semaine, ou encore le JT de 20h a été exceptionnellement battu par son concurrent direct France 2 ( 5.7 millions pour la 2 contre 4.9 millions pour la une vendredi dernier). Alors qu’habituellement nous retrouvons des audiences de 6 millions pour le leadership (TF1) contre 4.6 millions pour France 2. Pour contrecarrer cette « situation atypique » le groupe des chaines TF1 incite ses téléspectateurs a voir ses programmes en replay sur MyTF1.fr ou en live sur les applications et le web. Par ailleurs si ce conflit perdure les plus touchés pourraient être les annonceurs, qui pourraient réclamer des compensations à la chaine qui ne peut diffuser correctement leurs publicités. A titre d’exemple lors de la diffusion du concert des enfoirés en 2017 un annonceur déboursait alors 145.000 euros pour 30secondes de publicité. Ce qui expliquerait le mécontentement de ceux-ci.

Esprit critique : On voit très bien ici les lourdes conséquences que pourrait avoir ce conflit si jamais il ne se réglait pas. Mais seules les difficultés rencontrées par les chaines télévisées sont évoquées, ainsi j’aurais préféré voir certains témoignages montrant le mécontentement des téléspectateurs ou encore un graphique montrant la part de la population touchée. De plus l’origine des négociations n’est pas mentionnée. Néanmoins de nombreux liens montrant les audiences et plusieurs chiffres révélateurs sont insérés à l’article ce qui l’enrichit.

Posté par SESPRESSE à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2018

Revue de presse PEREIRA-DUARTE Adam TES

Article 1

https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/0301357134013-la-hausse-du-prix-du-tabac-devrait-rapporter-500-millions-de-plus-a-la-securite-sociale-2157313.php

« La hausse du prix du tabac devrait rapporter 500 millions de plus à la Sécurité Sociale »

Les Echos.fr, publié le 28 février 2018 par Renaud Honoré et consulté le 3 mars 2018 (le numéro et la page ne sont pas mentionnés)

Résumé

Alors que la reprise économique commence à combler le déficit de l'Assurance-chômage , les recettes de la Sécurité sociale vont bénéficier de la politique gouvernementale anti-tabac. Le prix du paquet de cigarettes a augmenté d'environ 1 euro la semaine dernière pour arriver à un prix moyen de 7,90 euros. Pour le tabac à rouler, la hausse sera même d'environ 2 euros pour passer à plus de 10,50 euros.

Le gouvernement prévoit ainsi près de 500 millions de recettes fiscales en plus, au risque d'alimenter le mécontentement sur le pouvoir d'achat.

Cette mesure entre en vigueur, suite au relèvement de la taxation des produits du tabac par l'exécutif.  Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, et Agnès Buzyn, ministre de la Santé, préfèrent insister sur les implications pour la santé publique et non sur le fait que la Sécurité Sociale verra son budget augmentait. Cette hausse aura des retombées financières non négligeables puisque cela devrait s’élevait jusqu'à 1,41 milliard d’euros en 2021, selon les prévisions du gouvernement, alors que celui-ci a prévu de faire grimper le prix du tabac de 3 euros par paquet de 2018 à 2020 .

De ce fait, cette hausse des prix du tabac devrait contribuer à alimenter la polémique sur le pouvoir d'achat, qui gêne le gouvernement depuis le début de l'année d'autant qu'elle intervient au moment d'une nouvelle annonce : l'accélération de la croissance en 2017, qui ne manquera pas d'être exploitée politiquement par ceux réclamant une redistribution des fruits de la croissance.

Point de vue critique

Cet article est objectif même si des publicités anti-tabac qui étaient selon moi intentionnelles étaient présentes. Il est intéressant mais possède une partie facilement compréhensible mais une autre plus approfondie en termes de connaissances puisque Renaud Honoré parle de termes et sigles comme l’OFCE les élasticités et les think tank qui gêne la compréhension. J’aurais préféré voir une sorte de lexique à la fin de l’article pour clarifier davantage les propos.

Lien chapitres

Chapitre 13 ‘regards croisés’, comment les pouvoirs publics peuvent-ils contribuer à la justice sociale ?

Article 2

https://www.publicsenat.fr/article/politique/elections-en-italie-les-reactions-politiques-en-france-83370

« Élections en Italie : les réactions politiques en France » 

Public Sénat, publié le 5 mars 2018 et consulté 6 mars (l’auteur, le numéro et la page ne sont pas mentionnés)

Résumé

Les candidats antisystème du Mouvement 5 Étoiles sont arrivés en tête des élections législatives dimanche en Italie avec environ 35% des voix. Mais en additionnant les partis, c’est la coalition entre Forza Italia de Silvio Berlusconi et la Ligue du Nord, le parti d'extrême droite anti-européen de Matteo Salvini, qui est en tête. Le centre-gauche, du Premier ministre Matteo Renzi, est le grand perdant du scrutin. Pays ingouvernable, progression des populismes : les politiques français ont réagi pour la plupart avec inquiétude face à cette nouvelle donne de l’autre côté des Alpes.

À la mi-journée, le président de la République, Emmanuel Macron, a mis en avant le contexte de « forte pression migratoire », pour commenter les résultats des élections en Italie. Pour la ministre chargée des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, le principal problème est que l’Italie, pays fondateur de l’Union européenne soit dans une phase « d’euro-déception ». Après une crise économique  majeure, avec un niveau de chômage élevé, puis un afflux migratoire qu’il n’a jamais connu dans son histoire, le pays s’est senti seul, abandonné par l’Union européenne. Elle a donc appelé à redonner la parole aux citoyens sur l’Europe.

Christophe Castaner, le secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement, s’inquiète également des résultats, et estime que la France n’en tirera pas parti.

Enfin la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a partagé sur France Inter les mêmes craintes que cet euroscepticisme est source de grande instabilité pour le continent, après le vote pour le Brexit, la situation compliquée à gérer en Espagne avec la Catalogne, et aujourd'hui on voit l'Italie entrer dans une période de turbulences

Point de vue critique

Cet article est intéressant car beaucoup de politiciens plus ou moins connus donnent leurs avis souvent négatifs sur les élections législatives italiennes. Nous avons le point de vue de la plupart des gros partis politiques français (gauche, centre, droite). Le point de vue du journaliste qui rapporte les faits est objectif mais celui des politiques est subjectif. Nous pouvons cependant reprocher à cet article la longueur du récit et le fait qu’il puisse s’accommoder à un catalogue de propos.

Article 3

http://www.europe1.fr/politique/la-prison-en-dernier-recours-emmanuel-macron-annonce-mardi-une-revolution-des-peines-3591431

« La prison en dernier recours : Emmanuel Macron annonce mardi une révolution des peines »

Europe 1, publié le 6 mars 2018 et consulté le même jour (l’auteur, le numéro et la page ne sont pas mentionnés)

Résumé

Devant l'École nationale d'administration pénitentiaire (ENAP), Emmanuel Macron a présenté mardi 6 mars 2018 à Agen sa vision d'un nouveau système qui abandonne la préférence carcérale pour d'autres "punitions" qui soient réellement et immédiatement appliquées. Il souhaite promouvoir les principes de la "refondation" pénale en s’inspirant des pays nord-européens.

Reprenant un des engagements forts de sa campagne, Emmanuel Macron a plusieurs objectifs : rendre les peines plus efficaces mais aussi lutter contre la surpopulation carcérale. En effet, avec un taux d'occupation de 200% en région parisienne et de 120% au niveau national, la France figure parmi les pires élèves en Europe. Au 1er janvier 2018, 68 974 détenus s'entassaient dans 59 765 places.

Le président français pourrait écarter l'option de la prison pour les peines les plus courtes et élargir l'éventail des autres peines comme le bracelet électronique et les travaux d'intérêt général et des formules de probation comme une mise à l'épreuve. Ces solutions existent déjà mais restent cependant peu utilisées : en 2016, sur les 550.000 délits sanctionnés, les tribunaux ont prononcé 52% de peines de prison (dont 19% ferme) et 11% de peines alternatives dont moins de 3% de travaux d'intérêt général. De plus, Emmanuel Macron veut également réduire les délais décisionnels qui peuvent atteindre des mois voire des années, entre le prononcé d'une peine et son application. 

Même si les gardiens de prison ont déjà obtenu fin janvier 30 millions d'euros de revalorisation indemnitaire et la création de quartiers spécifiques pour les détenus radicalisés, le président devrait aussi détailler sa promesse d'accroître de 15.000 les places de prisons et le "plan pénitentiaire" annoncé mi-janvier alors que de nombreux établissements étaient en partie bloqués par les surveillants, en colère après une série d'agressions.

Point de vue critique

L’article est certes bref mais très clair, objectif et exhaustif. Il cite des chiffres qui donnent beaucoup de sens et permettant de s’imaginer la situation urgente des centres pénitenciers. J’aurais aimé savoir si une loi allait être créée, et quand elle sera en vigueur puisque Macron insiste sur l’immédiateté des sanctions. De plus, j’aurais aimé avoir l’avis des gardiens de prisons et de l’ensemble du personnel travaillant dans ce milieu afin de savoir si ces mesures répondent à leurs attentes.

Article 4

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/03/06/20002-20180306ARTFIG00038-taxe-sur-l-acier-malgre-la-pression-trump-tient-bon.php

« Taxes sur l’acier : malgré la pression, Trump tient bon »

Le Figaro.fr, publié le 6 mars 2018 et consulté le même jour (l’auteur, le numéro et la page ne sont pas mentionnés)

Résumé

Le président américain a fait savoir hier, en marge d'une réunion à la Maison Banche avec le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahu, qu'il n'entendait pas renoncer à son projet d'imposer des droits de douane de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium au niveau des exportations et ce, malgré la pluie de critiques qui s'est abattue sur lui depuis cette annonce. Pourtant, la pression monte sur le président américain, aussi bien dans son pays dans le clan républicain avec Paul Ryan, le président de la Chambre des représentants qu'à l'international notamment en Europe et avec ses partenaires de l’Alena comme le Canada. De leurs côtés, les chefs d'entreprises et les entreprises locales qui utilisent de l'acier et de l'aluminium, notamment des constructeurs automobiles et des fabricants de canettes, ont demandé à être reçus par le président américain pour lui expliquer les répercussions négatives des droits de douane sur leur activité. Une réunion, organisée par Gary Cohn, le conseiller économique de la Maison blanche, doit avoir lieu ce jeudi.

Point de vue critique

Cet article est très compréhensible et court. Il insiste davantage sur les proportions internationales avec l’Europe et l’organisation régionale dont font parties les Etats-Unis, l’Alena. L’article est accompagné de tweets de la part de Trump qui permet de comprendre explicitement son choix et de vérifier la vraie source. Cependant, j’aurais aimé voir un graphique ou quelques chiffres montrant les importations et exportations d’aluminium et d’acier avec les autres pays avec de se rendre compte de ce commerce et des impacts causés.

Lien chapitres

Chapitre 3 d’économie, quels sont les fondements du commerce international et de l’internationalisation de la production ?

Article 5

https://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/syrie-le-regime-bombarde-la-ghouta-orientale-durant-la-treve_1990118.html

« La Ghouta bombardée pendant la trêve, un avion russe s’écrase en Syrie »

L’Express, publié le 6 mars 2018 et consulté le même jour (l’auteur, le numéro et la page ne sont pas mentionnés)

Résumé

Le régime syrien a poursuivi mardi ses frappes aériennes meurtrières contre la partie rebelle de la Ghouta orientale pendant la trêve décrétée par son allié russe, dont un avion militaire s'est écrasé en Syrie, tuant 32 personnes. Sur le terrain, les forces loyalistes ont poursuivi leur percée rapide dans l'enclave assiégée, progressant essentiellement dans les zones rurales et moins peuplées.  

Sur le plan diplomatique, le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira mercredi en urgence pour débattre de l'absence de cessez-le-feu temporaire en Syrie que ce dernier réclamait dans une résolution le 24 février dernier. 

Peu après ce vote à l'ONU, la Russie avait annoncé une trêve quotidienne des combats et des bombardements limitée à la Ghouta orientale, censée permettre aux civils de quitter l'enclave par un couloir humanitaire et d'acheminer des aides dans ce secteur où plus de 400 000 habitants vivent assiégés depuis 2013. En une semaine, aucun civil n'a emprunté ce couloir. 

Le régime syrien a également procédé cette même journée à des bombardements sur plusieurs localités de la Ghouta orientale, notamment Saqba, Hammouriyé, Jisrine et Douma, tuant au moins 19 civils, dont 4 enfants, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).  D'après cet observatoire, les bombardements ont tué plus de 800 civils, dont au moins 177 enfants, depuis que le régime syrien a lancé le 18 février son opération militaire pour reconquérir le dernier fief rebelle aux portes de Damas. 

De son côté, la télévision d'Etat syrienne a rapporté la mort de trois civils à Jaramana, en banlieue de Damas, après la chute d'une roquette tirée par les rebelles de la Ghouta, et des frappes de représailles sur le quartier de Bab Touma, dans l'est de la capitale.  

Point de vue critique

Même si le sujet évoqué est très dur et que l’article nous souligne les scènes de désolation en Syrie, ce dernier est objectif. Il est très complet car nous connaissons les mesures prises par la Russie, l’ONU et le régime syrien. Nous comprenons donc mieux les tensions diplomatiques dans le pays. Les médias sont également représentés ce qui nous permet de comprendre comment ces derniers prennent parti face à cette guerre. Cependant, ilm aurait été préférable de ne pas divulguer certains détails inutiles comme le fait que des civils soient morts à cause d’une roquette ce qui pourrait faire penser à un discours funéraire.

Article 6

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2018/03/05/une-ceremonie-des-oscars-toujours-aussi-politique_5265663_3476.html

« Une cérémonie des Oscars particulièrement politique »

Le Monde.fr, publié le 5 mars 2018 et consulté le 6 mars (l’auteur, le numéro et la page ne sont pas mentionnés)

 

Résumé

Une vidéo a été diffusée dimanche 4 mars lors de la cérémonie des Oscars pour se remémorer une année particulière, marquée par le mouvement #metoo et plus généralement la volonté d’ouvrir davantage Hollywood aux minorités. La séquence a été présentée par Ashley Judd, Salma Hayek et Annabella Sciorra, trois actrices qui ont été harcelées sexuellement et menacées par le producteur Harvey Weinstein. Mais le propos s’est rapidement élargi à l’ensemble des films qui ont ouvert de nouvelles voies à Hollywood depuis l’an dernier, de The Big Sick, dont le héros est d’origine pakistanaise, à Black Panther, premier film Marvel consacré à un super-héros noir, en passant par Lady Bird, réalisé par une femme, Greta Gerwig.

Ovationnée, l’actrice américaine Frances McDormand qui a remporté l’Oscar de la meilleure actrice, s’est mise au niveau de la vague post-Weinstein et a demandé à toutes les femmes professionnelles d’Hollywood dans la salle de se lever, suscitant un moment d’émotion dans le public. Frances McDormand a également appelé les hommes d’Hollywood à s’intéresser davantage aux projets portés par des femmes.Le présentateur de la soirée, Jimmy Kimmel, a lui aussi évoqué l’affaire Weinstein en faisant la différence entre le producteur et la statuette dorée.

Le président Trump et sa politique anti-immigration n’ont pas été épargnés : Jimmy Kimmel a évoqué Lupita Nyong’o, l’actrice oscarisé de Twelve years a slave d’origine mexicaine et kenyane. Cette dernière est à l’affiche du block-buster Black Panther et a déclaré : « Nous sommes des rêveurs qui rêvions un jour de travailler dans le cinéma et les rêves sont la fondation d’Hollywood et de l’Amérique. »Enfin, l’Oscar du meilleur film et du meilleur réalisateur a été attribué au Mexicain Guillermo del Toro qui s’est présenté sur le podium comme « un immigré ». 

Point de vue critique

Cet article est objectif  est facilement compréhensible. J’ai apprécié le fait que le journaliste parles des prix décernés durant la cérémonie des Oscars mais aussi de la dimension politique très forte cette année avec l’affaire Weinstein et la politique d’anti-immigration engagée par le président Donald Trump. De plus, l’article est accompagné d’un diaporama composés de photos d’acteurs ce qui permet d’imaginer la cérémonie. En revanche, il aurait été plus pertinent selon moi de joindre le discours de Frances McDormand puisque le journaliste en parle afin de percevoir l’émotion dans la salle par exemple.

Posté par SESPRESSE à 19:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mars 2018

Revue de presse SEMBENI Laura 1ère ES

1er article: "On a piloté une voiture avec un smartphone"

Aujourd'hui en France, n°5947, p.8, Aymeric Renou, publié le mardi 27/02/2018 et consulté le même jour.

Synthèse:   En ouverture du salon mondial de téléphonie mobile, le Mobile World Congress, le défi de se laisser piloter dans une voiture autonome a été relevé le lundi 28 février pour la première fois . La marque chinoise Huawei est à l'origine de ce prototype étonnant, nommé "Road Reader". Cette première mondiale ne peut se réaliser qu'avec le modèle smartphone "Mate 10 Pro", au prix de 799 euros, équipé d'un microprocesseur à intelligence artificielle. L'idée de ce prototype était de savoir si le micrprocesseur pouvait être mis au service de l'automobile. Le smartphone est simplement posé sur un tableau de bord, l'installation se contrôle grâce à une application conçu en 5 semaines où toutes les commandes se feront automatiquement. Les gestes sont donc rapides et simples, il faut sélectionner les réactions à anticiper pour chaque obstacle avant d'appuyer sur le bouton "go" pour élancer l'automobile, et où le volant est capable de modifier seul sa trajectoire. Mais, cependant, ce processus est encore loin d'être appliquer sans risque et reste au stade de la démonstration.

Analyse critique:  L'article est intéressant du fait que nous sommes dans une ère de smartphone donc il est interessant de suivre les progressions et jusque où ira l'évolution des technologies des smartphones. C'est un article facile à comprendre et de ce fait facile à synthétiser. Le point de vue de l'auteur n'est pas évoqué malgré le fait qu'il ai testé ce nouveau prototype à bord d'une voiture autonome, c'est donc un bon point. Enfin, je le trouve trop court et pas assez complet, j'aurais aimé connaitre les avantages et les inconvénients de cette innovation, ce qui aurait permis de se faire une idée plus claire à propos de celui-ci.

Image__59_

Cet article est en lien avec le Chapitre 3 "La coordination par le marché".

2ème article: "Le travail du dimanche matin ou la fuite en avant"

Alternative économique, n°376, p.27, l'auteur n'est pas mentionné, consulté le mercredi 28/02/2018 

Synthèse:   Depuis la loi Macron de 2015, la révision de l'accord initial et l'horaire de fermeture repoussé à 19h30ont de quoi relancer le débat sur le travail du BHV Marais, première enseigne parisienne à travailler 7 jours sur 7 depuis 2016. Au BHV, l'ouverture du dimanche matin a créé 295 emplois, et ce jour est le deuxième de la semaine où les ventes sont les plus importantes, après le samedi.

Plus globalement, la question de l'extension du travail le dimanche matin est relativement réfléchi avec comme avantages de créer des emplois et d'augmenter le chiffre d'affaire, mais pour certain, 50% du chiffre d'affaire du dimache est un report des autres jours. Jusqu'à présent, ce sont des petits commerces qui ouvrent le dimanche matin, où seul le patron s'y tient, ce qui a un effet limité sur l'emploi. Ces sociétés risquent de perdre leur parts de marché face aux grands magasin qui ouvriront leur porte, ce dernier jour de semaine. Cependant, cette ouverture varie d'un secteur à l'autre et parfois certaines enseignes n'auront guère de succès, ce qui peut être une cause de fermeture ce jour.

Quant aux emplois à temps pareil et CDD, ils peuvent permettre de satisfaire la demande d'emploi des étudiants ou même de satisfaire les employés de la semaine qui n'auraient pas la motivation de venir travailler le dimanche mais peuvent en revanche perturber les organisations de travail par manque de professionnalisation, ce qui surcharge le début de semaine.

Les conséquences de cette loi sont que l'employeur cherche à diminuer le cout des effectifs supplémentaire ou celle des salariés actuellement en poste. De plus, on s'aperçoit qu'il n'y a pas autant d'embauche effectué par rapport aux prévisions du président. La loi Macron n'a donc pas fini de se manifester,mais entraine surtout des conflits d'intérêts entre les sociétés.

Analyse critique:  L'article est long et difficile à synthétiser mais tout de même détaillé. Il est beaucoup centré sur l'exemple de l'enseigne BHV Marais, j'aurais apprécié qu'il sois plus généralisé même si le fait d'évoquer cet exemple m'ai aidé à comprendre certain point difficile de cette article.Je comprend cependant le fait que l'auteur insiste sur cet exemple puisqu'elle est la première enseigne à avoir ouvert le dimanche matin et donc de ce fait, cela nous donne assez de recul pour pouvoir analyser les avantages et inconvénients de cette loi qui divise la société. L'article est tout de même intéressant du fait que, étant étudiant aujourd'hui, nous pourrons être concerné par les heures de travail le dimanche. Pour finir, j'aurais aimé que cet article soit moins large et accompagné de l'avis d'un ou plusieurs salariés étant directement concerné par cette loi.

Image__65_

Cet article est en lien avec le chapitre 2 "La production dans l'entreprise".

3ème article: "Un service sanitaire obligatoire pour les étudiants de santé"

Le Monde, n°22745, p.10, Camille Stromboni, publié le 27/02/2018 et consulté le mercredi 28/08/2018

Synthèse:  Le lundi 26 février, la ministre de la santé a annoncé que dès la rentrée 2018, les jeunes inscrits dans la filière médicale devront effectuer un "service sanitaire" obligatoire. Celui-ci consistera pour ces étudiants à mener des actions de prévention sur l'alimention, l'activité physique, les addictions ainsi que sur la santé sexuelle, ce qui sont des thématiques qui leurs sont inhabituellement abordées. Un rapport à été effectué par Loïc Vaillant, professeur de médecine, concernant la mise en place de cette nouvelle mesure déposé sur le bureau des ministres. D'après ce rapport, ce service devra durer l'équivalent de 3 mois à mi-temps, soit 6 semaines à temps plein, qui se déroulera en trois étapes: la formation, la mise en situation en menant une action de prévention, et enfin une restitution dans le contexte académique. Les actions s'effectueront premièrement dans les collèges, lycées, universités, puis par la suite dans des entreprises, prisons... afin que toute la population bénéficie d'une action de prévention.Cependant, l'intégration de cette mesure dans les emplois du temps des étudiants reste une question compliquée. Le service s'effectuera à différentes périodes selon la profession étudié (infirmier--> 2-3ème année, pharmacien --> 4-5ème année). Il ne sera pas rémunéré mais plutôt récompensé et ne sera pas couteux pour l'étudiant, les frais de déplacement seront pris en charge par le gouvernement.

Analyse critique: L'article est intéressant, bien développé, facile à comprendre et aborde cette nouvelle mesure dans son intégralité. Il est d'autant plus interessant du fait que nous sommes de futurs étudiants, il est donc important de connaitre les nouvelles réformes liés aux études. En ce qui me concerne, ce n'est pas une mesure qui m'est adressé puisque je n'est pas pour projet d'aller en étude de santé. Mais, je trouve cela positif du fait qu'elle s'adresse à toute la population et pas seulement aux jeunes. De plus, il me semble important de mettre en garde la population contre ces quatre différentes thématiques afin d'éviter le mal être des personnes. Donc, cette réforme favorise l'action sociale et preservera la cohésion de la société pour l'aider à mieux vivre.

Image__68_

Cet article est en lien avec le chapitre 13 "Action publique et régulation".

4ème article: "Marvel, Star Wars... Disneyland Paris ouvrira de nouveaux parcs"

Le Dauphiné, n°B38, p.32, l'auteur n'est pas mentionné, publié le mercredi 28/08/2018 et consulté le même jour

Synthèse:  A la suite d'une rencontre entre Emmanuel Macron et le le PDG de The Walt Disney Company, le projet d'un triple agrandissement du parc de Disneyland Paris à été annocé le mardi 27 février, avec un investissement de deux milliard d'euros.Celui-ci est considéré comme étant l'une des extensions les plus importantes depuis l'ouverture du parc en 1992.

La création de ces trois nouveaux parcs sont dédiés aux héros Marvel, La Reine des Neiges et Star Wars, avec de nouvelles attractions et spectacles. Les travaux débuteront à partir de 2021 et se réaliseront par phases.En plus de cela, s'ajoutera un nouveau lac qui sera le théâtre de nouveaux spectacles et correspondra au coeur des trois nouvelles zones thématiquesdont il reliera, où seront présent les personnages les plus recemment populaire de tout l'univers de Disney. Actuellement, le parc comporte deux parcs à thèmes, sept hotels abritant 5800 chambres, deux centres de convention , mais regroupant aussi Dinsney Village où restaurant à thèmes, boutiques et cinéma sont réunis. De plus, il représente la première destination privée d'Europe avec 320 millions de visiteurs depuis 1992 et est considéré comme le moteur de tourise de la France. C'est donc pour ces raisons qu'un tel investissement dans un projet comme celui-ci peut être très prometteur.

Analyse critique:  L'article est beaucoup trop court par rapport au degrés d'importance du projet aussi bien financier que touristique.Il reste facile à comprendre ainsi qu'à synthétiser. Cependant, je le trouve incomplet, j'aurais aimé qu'il développe davantage les raisons de ce choix d'agrandissement du parc, ainsi que les raisons d'avoir choisi ces trois héros mais j'aurais aimé aussi qu'il sois accompagné d'un simple plan du projet, nous aidant à mieux le visualiser. En ce qui me concerne, je pense que ce projet peut être positif du faite de l'importance touristique de Disneyland, cela permetterait d'attirer encore plus de monde, ce qui pourrait augmenter davantage le nombre de recettes touristique en France et peut ainsi être donc très prometteur.

Image__70_

 

 

 

Posté par SESPRESSE à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2018

Revue de presse MONIN Jonathan T°ES

1er Article : « Pour contrer Airbnb, les résidences secondaires surtaxés »

Le Point, l’auteur n’est pas mentionné, publié le 20/02/2018 et consulté le même jour.

http://www.lepoint.fr/societe/pour-contrer-airbnb-les-residences-secondaires-surtaxees-20-02-2018-2196531_23.php

Résumé : De nombreuses villes françaises s’apprêtent à augmenter les taxes sur les résidences secondaires afin de dissuader les propriétaires de les louer sur Airbnb. Ainsi les propriétaires de résidences secondaires de certaines villes, risquent de voire gonfler leurs impôts. Cette mesure à déjà été instauré dans des villes comme Paris ou Nice, bientôt suivie par d’autres comme Bordeaux, qui, très prochainement, devrait augmenter sa surtaxe d’habitation sur les résidences secondaires de 20% à 50%. Ce projet a été lancé par la maire de Paris, Anne Hidalgo, dès 2015, mais ne concerne que les zones tendues en déficit de logements. En 2016, ce projet connait un élargissement puisque les maires obtiennent le droit de porter la surtaxe à 60%.

Pour les communes, cette surtaxe serait une arme pour lutter contre le développement des logements présents sur Airbnb. Elle est jugée comme efficace car une baisse de 3.4% du nombre de résidences secondaires à été enregistré cette même année. En plus de cela cette taxe constitue une nouvelle source de financement pour les mairies, soit par exemple 43 millions d’euro pour Paris et 150 millions d’euro pour le pays tout entier.

Avis/Critique : L’article est intéressant car il aborde cette nouvelle mesure dans son intégralité. Cependant à la lecture, on ressent un penchant de subjectivité en faveur de cette taxe, car l’auteur nous présente seulement ses bienfaits financiers et sociaux. L’avis d’un propriétaire sur cette taxe, aurait été le bienvenu, même si nous pouvons le deviner.   

2e Article « Trois ans de prison ferme requis contre Jérôme Cahuzac »

Le Figaro, écrit par Stéphane Durand-Souffland, publié le 20/02/2018 et consulté le même jour

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/02/20/01016-20180220ARTFIG00300-trois-ans-de-prison-ferme-requis-contre-jerome-cahuzac.php

Résumé : Mardi dernier, devant la cour d’Appel de Paris, l’avocat général Jean Christophe Muller, a requis la confirmation de la peine prononcée en première instance contre Jérôme Cahuzac. Cette dernière s’élève à trois années de prison et cinq de privation de droits civiques pour cause de fraude fiscale et de blanchiment. L’article s’accompagne d’une description précise de l’audience. Celle-ci s’est principalement basée sur la psychologie de l’accusé. Le psychiatre de Jérôme Cahuzac a mentionné que son client était comme « un autre lui-même » au moment des faits, et que ce dernier aurait  eu des tendances suicidaires depuis que cela a été médiatisé. M. Muller nous informe que l’accusé est un homme qui « voulait tout et son contraire » ce qui justifierai que ce dernier ait dissimulé de l'argent tout en donnant des leçons de morale fiscale. Ensuite l’avocat général s’est penché sur le couple Cahuzac et en a déduit qu’il serait comparable aux Thénardier chez Hugo, capable de « s’entrefrauder entre eux ». Au moment d’énoncer la peine encouru, l’avocat général a évoqué envers M. Cahuzac, sa peur d’aller en prison. Il s'est même permi de faire de l’ironie quant à l’annonce de la peine encourue.

Avis/Critique : L’article nous plonge bien dans la scène du jugement de Jérôme Cahuzac. Il est appuyé par les interviews des jurés et avocats présent à ce moment, ainsi que par de nombreuses citations tirés tout droit du procès. Une interview de Jérôme Cahuzac à la sortir du tribunal aurait pu être judicieuse afin de connaître son ressentit face à la scène. Cependant on voit très bien que l’article est tourné du côté de l’avocat général et non de l’accusé, ce qui montre l’adoption de la subjectivité.

3e Article "Culture : vers l’ouverture des bibliothèques le dimanche"

Le Figaro, écrit par Sandrine Blanchard, publié le 20/02/2018 et consulté le même jour

http://www.lemonde.fr/culture/article/2018/02/20/culture-vers-l-ouverture-des-bibliotheques-le-dimanche_5259605_3246.html

Résumé : La semaine dernière, E. Macron a respecté une de ses promesses de campagne, étendre les horaires des bibliothèques en soirée et le week-end afin de renforcer « la culture de proximité » et de lutter contre la « ségrégation culturelle ». En France 16 500 lieux de lecture publique sont répartis sur tout le territoire. Cela représente 1.7 milliard de dépenses publiques pour l’Etat. La majorité des bibliothèques ferment aujourd’hui entre 12h et 14h et tôt le soir. Très peu d’entre elles sont ouvertes le week-end. Ceci est pénalisant pour les travailleurs et les étudiants. C’est donc pour cela que ces centres culturels ouvriront en moyenne 45h hebdomadaires pour les villes de plus de 20 000 habitants et 50h pour celles de plus de 100 000 habitants. Cette mesure concerne les bibliothèques municipales ainsi que les bibliothèques universitaires. Désormais les bibliothèques universitaires de la capitales ouvrirons le dimanche. Pour permettre cela, un financement conséquent est nécessaire afin de payé les salariés et les charges de fonctionnement pour ces heures supplémentaires. Certaines bibliothèques suggèrent de faire appel d’avantage aux jeunes tout en conservant les contrats aidés déjà présents. L’objectif, à travers ces lieux de vie et d’échange, est aussi de lutter contre l’exclusion numérique, favoriser l’insertion, l’éducation à la lecture … Pour cela le gouvernement souhaite qu’au moins une bibliothèque par département soit référent  pour l’apprentissage du français, notamment à destination des migrants et qu’au moins trois, proposent un module de sensibilisation aux « fake news ».

Avis/Critique : Cet article nous décrit bien les volontés du gouvernement à favoriser une culture pour tous. Il est principalement accès sur les objectifs d’un tel projet afin de disposer un enseignement culturel égal à tous. Il est accompagné d’un graphique qui montre que la France fait partie des pays dont les bibliothèques n’ouvrent que 38h par semaine. Ceci étant très faible par rapport aux autres pays du monde. Ce graphique permet donc de situer la France au milieu des autres pays sur ce domaine.

// Chapitre 14 : Comment les pouvoirs publics peuvent-ils contribuer à la justice sociale ? = ici les pouvoirs publics optent pour une ouverture le week-end des bibliothèques afin de diminuer les inégalités entre individus et promouvoir l’égalité de chances.

4e Article : « Après la tuerie de Parkland en Floride, la mobilisation des lycéens »

La Croix, l’auteur n’est pas mentionné, publié le 19/02/2018 et consulté le 22/02/2018

https://www.la-croix.com/Monde/Ameriques/tuerie-Parkland-Floride-mobilisation-lyceens-2018-02-19-1200914879?from_univers=lacroix

Résumé : Après la fusillade du 14 février dans une école aux Etats-Unis et la réaction de Donald Trump face à cela, les jeunes lycéens rescapés se manifestent pour relancer le débat sur le port d’arme aux Etats-Unis. Ces derniers sont très souvent victimes de ces attentats car c’est la 18e fusillade dans le milieu scolaire depuis le début de l’année. Le président, juge que le FBI est responsable de ce massacre car ce dernier n’a pas pris le temps de se préoccuper des comportements, signalés comme violents, du tireur de l’école de Floride. En réaction à cela, les jeunes lycéens rescapés de la tuerie ont décidés d’organiser une marche de manifestation le 24 mars à Washington et dans d’autres villes du pays. Elle est baptisé « Marche pour nos vies » et son objectif premier est de régler le problème de la violence par les armes qui s’est généralisé aux Etats-Unis ces dernières années. De plus Emma Gonzalez, une des lycéennes frappées par ce massacre à participé, le 21 février, à un débat télévisé, face au sénateur Marco Rubio, critiqué pour avoir accepté des millions de dollars de financement politiques de la part du lobby des armes. Malgré cela, une réforme en faveur du port d’arme semble compromise car de nombreux hommes politiques ont reçu récemment d’importante sommes d’argent, venant du puissant lobby des armes. Cette argent à notamment permis le financement d’une partie de la campagne du président Trump. Ce qui justifie ses difficultés à faire des concessions sur cette loi.

Avis/Critique : Cet article nous présente bien les mouvements qui ont émergé après la tuerie de Floride. Il est plutôt subjectif et tourné du coté des victimes de la fusillade, de ceux qui sont contre le port d’arme aux Etats-Unis. Le fait qu’il soit appuyé par les Tweet de Donald Trump et par des citations, facilitent sa compréhension. Mais peut-être quelques informations complémentaires sur les mouvements contre le port d’arme, auraient facilité d’avantage sa compréhension.

5e  Article : « Le Conseil d’Etat rejette les demandent de suspension de la plate-forme Parcoursup »

Le Monde, l’auteur n’est pas mentionné, publié le 21/02/2018 et consulté le 22/02/2018

http://www.lemonde.fr/campus/article/2018/02/21/le-conseil-d-etat-rejette-les-demandes-de-suspension-de-la-plate-forme-parcoursup_5260256_4401467.html

Résumé : Ce mardi 20 Février, le Conseil d’Etat à rejeté les demandes de suspension de la nouvelle plate-forme d’inscription dans le supérieur Parcoursup, qui remplace Admission Post Bac. Les opposants à cette plate-forme jugent que cette dernière serait susceptible d’entrainer de graves perturbations pour le futur étudiant ainsi que pour l’autorité académique. Cela compromettrait alors une bonne rentrée 2018/2019 pour les étudiants français. Ce mouvement a été lancé par des sénateurs du groupe Communiste, Républicain, Citoyen et Ecologiste (CRCE), quelques syndicats de l’enseignement supérieur ainsi que par des syndicats étudiants et lycéens. Ils estiment que la plate-forme effectue des sélections entre étudiants ce qui serait contraire au principe de libre accès à l’université. Ils reprochent également au nouveau portail de demander des informations aux étudiants sur leur parcours extrascolaire (CV, activité sportive, …) en plus des informations habituelles. Cependant après l’entretien avec la ministre de l’enseignement supérieur, mardi dernier, certains, comme le premier syndicat étudiant, le FAGE, se sont déclaré comme rassuré et ont retiré leur soutien au projet.

Avis/Critique : Cet article traite l’information de manière complète. Il opte pour un point de vue objectif et ne prend pas partie à la discussion. Il se contente juste de relater les faits et les arguments des deux camps tout en évoquant les possibles avancées de l’affaire.

6e Article : « Déchets nucléaires : Comment la Bure est devenu une poudrière »

Le Parisien, l’auteur n’est pas mentionné, publié le 22/02/2018 et consulté le même jour.

http://www.leparisien.fr/societe/dechets-nucleaires-comment-bure-est-devenu-une-poudriere-22-02-2018-7573212.php

Résumé : Jeudi dernier, une opération de gendarmerie composée de 500 officiés, a tenté d’évacuer les opposants au projet Cigéo à Bure dans le Meuse. Ce projet, source de tension depuis de nombreuses années consiste à créer un centre de stockage et d’enfouissement des déchets nucléaires. Ce site a été désigné il y a douze ans par le gouvernement Jospin et depuis rien n’a bougé. Il s’agit d’enfouir sur ce site 85 000 m3 de déchets dans des galeries sous terraines. Toxiques pendant 100 000 ans, ils devraient être stockés dans des fûts ou conteneurs en aciers, à 500 mètres de profondeur dans une épaisse couche d’argile, censée confiner la radioactivité. Dès l’installation du premier laboratoire souterrain, les premières résistances sont apparues. Une ZAD a été créée sur ce site, où vivent une vingtaine d’hommes qui mènent sans cesse une activité de vigie pour compliquer l’activité des forces de l’ordre et retarder ce projet. Les travaux doivent débuter ces jours-ci, pour espérer livrer ce projet en 2019. Mais cependant l’occupation des lieux rend l’exploitation du terrain impossible malgré la procédure d’expulsion mise en place.

Avis/Critique : L’article nous présente bien les faits dans les détailles. L’auteur reste objectif et ne prend partis pour aucun des camps, mais cependant quelques témoignages auraient pu appuyer ce discours. Cet article est aussi accompagné d’un schéma présentant le projet Cigéo en détaille. Cela permet au lecteur de se faire sa propre idée sur le sujet ainsi que de mieux percevoir l’ampleur de ce dernier.

// Chapitre 6 : La croissance économique est est-elle compatible avec la préservation de l’environnement ? = ici les déchets nucléaires sont issus de la croissance économique et de la consommation de la société. Mais cela est en adéquation avec la préservation de l’environnement car ce sont des produits extrêmement polluants que l’on désire délaisser au cœur des espaces naturels.

 

Posté par SESPRESSE à 19:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]